Des sujets du Bac se retrouvent sur la toile : Qu'en dit le ministère de l’Education ?

Guinée
Dr Alpha Amadou Bano Barry, Ministre de l'Education Nationale
Dr Alpha Amadou Bano Barry, Ministre de l'Education Nationale

CONAKRY-Le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a reconnu la diffusion de sujets du Baccalauréat 2021 sur les réseaux sociaux, ce jeudi 22 juillet 2021. Mais selon le porte-parole du MEN-A, il ne s’agit pas d’une fuite pouvant remettre en cause l'examen. Il a annonce d’ailleurs que des enquêtes sont en cours pour déterminer les fautifs.

Alors que les téléphones portables avaient été interdits dans les salles d'examens, des sujets photographiés, se sont retrouvés sur la toile, aussitôt leur lancement. Ce qui laisse croire qu'il y a eu du laxisme dans la fouille des élèves. Pourtant, le ministère de l'Education avait même déployé des détecteurs de métaux. Comment expliquer alors que des épreuves se retrouvent sur la toile pendant le déroulement des évaluations ?  

Selon M. Sidiki Camara, il s’agit d’une situation difficile à maitriser. « Comme vous, 2 heures après le lancement, on a constaté les photos des sujets sur les réseaux sociaux. Mais si un sujet est officiellement lancé, il est fait à plusieurs exemplaires, il se retrouve dans plusieurs mains, et en ce moment des réseaux sociaux, la seule chose qui peut continuer à couvrir ce sujet, c’est peut-être la moralité » a-t-il affirmé.

Le porte-parole du MEN-A soutient que pour le moment, on ne peut pas parler de fuite parce jusqu’avant 9 heures, personne n’a pu apporter la preuve que ce sujet s’est retrouvé sur la toile.

"Nous reconnaissons quand-même que lorsque les sujets sont affichés au tableau, les candidats, chacun a son sujet ainsi que les gens dehors. Mais qui fait quoi ?  Là c’est difficile de maitriser. On ne peut pas qualifier cela d’une fuite qui remet en en cause tout un examen.

Nous nous allons ouvrir des enquêtes tout au long de ces trois examens. Nous sommes sur le terrain. Nous savons quand-même que quand un sujet est sorti d’une salle classe à travers la photo, c’est peut-être le téléphone qu’on a pu utiliser, ou quelqu’un de dehors a pris ce sujet et est venu s’assoir photographier par complicité. Mais ce qu’il faut retenir, sur l’ensemble du territoire national, aucun sujet n’a souffert de fuite.

Au moment des nouvelles technologies, c’est vrai que nous sommes en train de renforcer les efforts, parce que quelle que soit la performance qu’on va apporter ou le nombre de détecteurs, il faut que ça se trouve dans les mains d’une personne de bonne moralité. Nous nous ne pouvons pas lire sur le front de quelqu’un sur sa moralité.

Maintenant, si par surprise on prend l’intéressé en train de passer outre et qu’on a la preuve que c’est lui, alors nous ne manquerons pas de prendre des dispositions", a averti le porte-parole du MEN-A, joint par un journaliste d’Africaguinee.com.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com     

 

Créé le Jeudi 22 juillet 2021 à 17:25

TAGS