Ebola à Nzérékoré : Pourquoi il faut craindre le pire à Kpaghalaye ?

Echos de nos régions
Ebola en Guinée
Ebola en Guinée

NZEREKORE-Le risque de propagation du virus Ebola dans la région forestière devient très élevé suite à la survenue de la deuxième vague de l’épidémie à Kpaghalaye dans la sous-préfecture de Soulouta.

Le village de Kpaghalaye où des cas positifs ont été détectés ces derniers jours, les habitants restent réticents et s’opposent à toute intervention des agents de santé dans leur localité. Alors que l’équipe sanitaire se préparait pour rallier la contrée ce dimanche 4 avril 2021, les femmes du village sont sorties torses nues pour faire des rituels protestant contre l’arrivée de l’équipe dans leur village nous apprend-t-on.

Lire aussi-Un nouveau foyer d'Ebola surgit à Nzérékoré : Un malade en fuite…

« On n’a même pas bougé, nous avons passé toute la journée au bureau. Ils nous ont dit qu’ils sont en train de célébrer une fête. Donc tout ce qui s’est passé là-bas, nous nous ne sommes pas informés », a martelé Docteur Sokpo Théoro, directrice préfectorale de la santé de Nzérékoré.

De nos jours, deux cas positifs ont été détectés. Un malade est hospitalisé au C-TEPI alors que le jeune étudiant récemment testé positif à Nzérékoré reste introuvable. Selon des indiscrétions, plusieurs personnes seraient souffrantes à Kpaghalaye. Malgré cela, les villageois restent réticents. Faut-il craindre le pire dans la région avec cette deuxième vague ? l'avenir nous le dira.

A suivre…

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Lundi 05 avril 2021 à 10:28