Allemagne-l'inquiétude d'un guinéen menacé d'expulsion: "Je ne peux pas dormir…"

Allemagne
Les militants demandent depuis longtemps à l'Allemagne de mettre un terme aux expulsions vers les pays en proie à des conflits, crédit photo Deutsche Welle
Les militants demandent depuis longtemps à l'Allemagne de mettre un terme aux expulsions vers les pays en proie à des conflits, crédit photo Deutsche Welle

BERLIN-Rien qu’en 2020, l’Allemagne a expulsé plus de 700 personnes vers l’Afrique. Pour le cas de la Guinée, c'est tout en 38 personnes qui ont été déportés vers Conakry par Berlin, durant la même période. Les autorités allemandes entendent poursuivre l’opération malgré la pandémie de Covid-19.

Parmi les demandeurs d’asile, beaucoup de Guinéens sont concernés. C’est le cas de Touré qui, ne disposant pas de documents légaux, vit en situation irrégulière. Cet étudiant qui choisit de ne pas divulguer son prénom -par précaution-, raconte avoir failli d'être expulsé en janvier 2021. Il est en sursis. "J’étais malade d'inquiétude. Je n'ai pratiquement pas pu bouger pendant trois semaines. J'avais des nausées, des vertiges, je ne pouvais pas sortir", a-t-il expliqué à la Deutsche Welle.

Normalement, quelqu'un comme Touré serait le bienvenu en Allemagne. Il parle couramment l'allemand, il a un emploi stable dans une colocation pour les jeunes et prévoit de terminer ses études cet été. Mais son droit de rester en Allemagne est loin d'être garanti. Bien qu'ils aient évité l'expulsion en janvier, les autorités ont accordé à Touré une période de probation de six mois seulement”, écrit le média allemand.

Lire aussi-Allemagne : Fin tragique pour Alpha Oumar Bah…

"Parfois, je ne peux pas dormir parce que je pense que quelqu'un viendra me chercher au milieu de la nuit", a déclaré Touré ajoutant qu’à cause de cette situation, il a du mal à se concentrer sur ses examens.

Pour éviter d’être expulsé, Touré est obligé de fournir aux autorités allemandes un passeport pour prouver son identité. Le hic est que l'ambassade de Guinée à Berlin ne délivre pas de passeports. Pour disposer de son passeport, il doit rentrer en Guinée. Ce qu’il ne souhaite pas, lui qui avait subi des tortures dans son pays à cause de son opinion politique. Ce jeune guinéen indique qu'il craint pour sa vie s’il était retourné dans son pays d'origine. Et pour cause :

"Probablement la même torture que j'ai subie à ce moment-là se reproduira. Qui sait, je pourrais arriver à l'aéroport, et après cela, personne ne m'entendra à nouveau”, a craint Touré, espérant que l'ambassade de Guinée à Paris va bientôt commencer à traiter les demandes de passeport.

A suivre…

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Samedi 03 avril 2021 à 20:44