Ebola en Guinée : Deux bonnes nouvelles et une mauvaise…

Guinée
Dr Sakoba Keita, DG de l'ANSS
Dr Sakoba Keita, DG de l'ANSS

CONAKRY- Comment se présente la situation épidémiologique de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée ? Où en est-on avec la campagne de vaccination en cours ? Ce vendredi 26 février 2021, le Directeur Général de l'Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) et son équipe ont apporté des précisions.

Selon les dernières statistiques, deux cas de guérisons et un décès ont été enregistrés. Depuis le début de la campagne de vaccination près de 180 personnes ont été vaccinées en région forestière, notamment à Gouéké, foyer de l'épidémie et plus de 60 à Conakry. « Le cumul fait plus de 465 personnes qui ont pris le vaccin contre Ebola», a précisé Dr Sakoba Keita.

La Guinée a reçu une quantité importante de vaccin contre le virus Ebola. Le dernier lot est arrivé ce jeudi 25 février à Conakry, a annoncé le Directeur Général de l'ANSS.

Lire aussi-Vaccination contre Ebola en Guinée : Qui est concerné ?

 «Le deuxième lot du vaccin est arrivé hier, il s'agit de 8640 doses. Ce qui complète la deuxième livraison à la première, ça fait 20 mille doses que la Guinée a reçues», a fait savoir Le DG de l'ANSS.

A la date du 26 février, selon Dr Sory Condé, chargé d'étude au département surveillance, la situation de la maladie Ebola se présente comme suit : "Pour la journée d'hier jeudi, aucun cas confirmé n'a été enregistré. Il y a 6 personnes suspectées d'Ebola qui ont admises dans les centres de prise en charges notamment à Nzérékoré. Ces 6 personnes sont des personnes connues et suivies. Le total des cas confirmés est de 5, il y a eu 2 guéris dont un qui était hospitalisé à Conakry et un autre à Nzérékoré.

Deux personnes sont actuellement hospitalisées à Nzérékoré et un décès a été enregistré. Il n'y a pas eu de cas probable ni nouveau. Le cumul des cas confirmés reste à 4. Présentement il y a 8 personnes hospitalisées dont 2 positives et 6 personnes suspectées dont les résultats sont en attente", a précisé Dr Condé.

Sur le terrain de l'investigation pour connaitre l'origine de la nouvelle flambée épidémique, les experts n'ont pas encore livré leurs conclusions.

 «Nous sommes en train d'investiguer à Nzérékoré pour connaître qu'est-ce qui est à la base de la résurgence de la maladie. Une équipe de 17 personnes ont été déjà envoyées sur le terrain», a annoncé Dr Sakoba, DG de l'ANSS.

Selon lui, les premiers contacts qui ont participé à l'enterrement du patient zéro le 1er février, au nombre de 106, ont fini leur 21 jours d'isolement. "Il y a très peu parmi eux qui ont développé les singes de la maladie. C'est les contacts des cas secondaires que sont en train d'être suivis actuellement", a indiqué l'épidémiologiste.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 26 Février 2021 à 15:46

TAGS