Acheminement des vaccins d'Ebola de Dakar vers Conakry : la touche déterminante de UMS...

Guinée

CONAKRY-Alors que le vol de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) transportant les vaccins contre Ebola était bloqué à Dakar, l'intervention de la société United mining supply (UMS) a été déterminante pour l'acheminement des doses vers Conakry. Elle a mis à disposition un de ses appareils pour effectuer la liaison entre Dakar et Conakry.

Attendu depuis 3 jours, le vol transportant les vaccins contre Ebola n’a pas pu atterrir à Conakry, comme prévu, a causé des nuages de poussières qui surplombent le ciel de Conakry depuis samedi dernier. Et c'est grâce à UMS, que le début de la campagne de vaccination n'a pas été compromis.

«Alors qu’un premier vol humanitaire d’urgence a décollé lundi 15 février pour Nzérékoré, un deuxième avion transportant 11 360 vaccins fournis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre Ebola n’a pas pu atterrir à Conakry ce dimanche à cause d’une tempête de sable et a dû se dérouter en urgence vers Dakar. Tout comme le vaccin contre la Covid-19, les conditions de conservation du vaccin contre Ebola sont contraignantes et implique une stricte conservation de la chaîne du froid à -80 degrés. La compagnie Emirates ne pouvant garantir un rapatriement rapide depuis Dakar, UMS aviation a décidé de mettre à disposition un de ses appareils pour effectuer la liaison entre Dakar et Conakry en un temps record. Parti à 13h cet après-midi de la capitale guinéenne pour Dakar, l’avion d’UMS vient tout juste d’atterrir à l’aéroport de Conakry avec la cargaison de vaccins contre Ebola », a indiqué UMS dans un communiqué publié lundi soir.

Le PDG de UMS, Fadi Wazni a rassuré de l’engagement de sa société afin d’aider les autorités guinéennes dans la lutte contre Ebola. « Il y avait urgence à agir rapidement et efficacement, déclare Fadi Wazni, PDG d’UMS. Nous savons tous ici en Guinée la dangerosité du virus Ebola : UMS se tiendra donc aux côtés du peuple guinéen et mettra ses moyens de transport et de logistique à disposition dans la mesure du possible afin de participer à la riposte sanitaire », a déclaré M. Wazni.

Depuis la résurgence de la maladie, un cumul de 5 décès dont 4 cas probables et 1 cas confirmé ont été enregistrés en Guinée. A date, 371 contacts ont été suivis sur 380. Initialement prévue, lundi, la campagne de vaccination va démarrer ce mardi 23 février 2021 à Nzérékoré.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguine.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 23 Février 2021 à 13:25

TAGS