Ibrahima Kourouma prévient : "On va casser encore et faire des pénalisés si…"

Conakry
Dr Ibrahima Kourouma, ministre de la ville et de l'aménagement du territoire
Dr Ibrahima Kourouma, ministre de la ville et de l'aménagement du territoire

CONAKRY-Alors que les opérations de déguerpissement se poursuivent à Conakry, le ministre de la ville et de l'aménagement du territoire a fait un avertissement ce lundi 22 février 2021. Dr Ibrahima Kourouma, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse conjoint, a averti les récidivistes qui se hasarderaient à revenir occuper à nouveau les zones déguerpies.

" Nous allons libérer les emprises (…), ce n'est pas dirigé contre quelqu'un, ce n'est pas dirigé contre une ethnie, ce n'est pas dirigé contre une région. C'est pour que chacun de nous ait le bien-être.
Je tiens à préciser deux choses : après la libération des emprises, nous souhaitons que les gens ne reviennent plus. Nous souhaitons que le sens du civisme de chaque guinéen domine. Nous ne souhaitons pas venir en permanence casser, nous voulons que chaque guinéen se dise aujourd'hui, ici ce n'est pas chez moi. Il faut que nous cultivions ça en nous.

Lire aussi-Déguerpissement à Conakry : Les bulldozers entrent en action à la Sig Madina…

Nous prions tous les guinéens qui ont été dégagés sur les trottoirs, au niveau des emprises, que personne ne vienne sous prétexte que nous sommes passés et nous ne sommes pas revenus pour aménager. Parce que si vous revenez on va casser encore. Et là, vous serez pénalisés. Nous allons travailler pour que tout ce qui est cassé soit ramassé. Partout où nous sommes passés, nous allons tout faire pour que ces emprises soient entretenues. Mais nous comptons sur l'esprit de civisme de chaque guinéen pour que partout où il y a des dégagements, que personne ne revienne.

Au nom du gouvernement, nous rassurons que nous irons au bout de l'instruction que le président de la république nous a donné. Nous lançons un appel à tous ceux qui souhaitent être des récidivistes. Il ne faut pas tenter parce que si vous le faites, nous allons revenir (casser) et cette fois-ci c'est à vos frais et vous aurez des pénalités", a averti le ministre de la ville et de l'aménagement du territoire.

Nous y reviendrons !

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 22 Février 2021 à 16:34