Simandou, Alteo : Fadi Wazni, PCA du consortium SMB-Winning précise…

Guinée
Fadi Wazni
Fadi Wazni

CONAKRY-Présent depuis 19 ans dans le secteur minier guinéen, le groupe United Mining Supply (UMS) a racheté, en janvier 2021, l'usine française Alteo, leader mondial des alumines de spécialité. Qu'est-ce qui a prévalu à cet achat ? Où en est-on avec le gigantesque projet Simandou ? Chez nos confrères de "Tribune Afrique", le fondateur et PDG d’UMS a apporté des précisions.

Tout d'abord, Fadi Wazni a précisé que l'acquisition d’Alteo et la construction d’une raffinerie en Guinée sont deux projets complémentaires. Le projet de raffinerie en Guinée était entériné dès 2018 dans le cadre du Projet Boffa-Boké de la SMB, bien avant que UMS n'envisage le rachat d'Alteo. La première des choses qui a motivé cette acquisition, c'est l'opportunité. UMS était déjà en contact avec Alteo pour leur vendre de la bauxite et apprenant leurs difficultés, nous avons décidé de faire une offre de reprise. Il y avait une synergie évidente entre Alteo et UMS compte tenu de nos activités en Guinée. Avec ce rachat, nous intégrons des compétences qui nous seront utiles pour nos projets en Guinée, notamment concernant le procédé Bayer où Alteo dispose de la meilleure technologie disponible au niveau mondial permettant d'avoir les plus hauts standards en termes de respect de l'environnement” a précisé Fadi Wazni.

Concernant le démarrage des travaux de l'exploitation des blocs 1 et 2 du projet Simandou pour 15 milliards Usd d'investissement, M. Wazni, par ailleurs président du conseil d’administration du consortium SMB-Winning a précisé :

En termes de calendrier, Winning Consortium Simandou (WCS) - dont UMS est actionnaire - est actuellement dans la phase études et travaux de recherche pour présenter une étude de faisabilité à l'État guinéen dans un délai de 30 mois suivant la date d'entrée en vigueur de la convention, en l'occurrence depuis juin 2020. Les travaux de construction de la mine commenceront immédiatement après que l'étude de faisabilité ait été validée et la première production commerciale sera atteinte en 2025”, a-t-il annoncé.

Avec un investissement de 15 milliards Usd dont 6 sur fond propres, le projet Simandou est actuellement le plus gros projet minier au monde.

Dans le cadre des conventions passées avec l'État guinéen, le Consortium s'engage à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une nouvelle voie ferrée d'environ 650 kilomètres, ainsi qu'une plateforme portuaire multimodale à Matakong dans la préfecture de Forécariah sur les côtes guinéennes. En parallèle, le Consortium compte également créer un corridor de croissance agricole le long de la voie ferrée ainsi que construire une aciérie en partenariat avec d'autres opérateurs une fois les études de faisabilité validées”, a-t-il ajouté.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

 

Créé le Samedi 20 Février 2021 à 17:44

TAGS