Kouroussa : Naissance d'un bébé "hors du commun" à Cisséla…

Haute Guinée
Aicha Kaba et son bébé
Aicha Kaba et son bébé

CONAKRY-Une naissance plutôt singulière vient d'être enregistrée dans la sous-préfecture de Cissela relevant de préfecture de Kouroussa, en Haute Guinée. Le bébé "infirme" qui vient de naître n'a ni bras, ni jambes.  Interrogée par le correspondant d’Africaguinee dans la région de Faranah, la nourrice du nom de Aicha Kaba, âgée d'une vingtaine d'année, explique :

« Je me suis mariée à la veille du mois de ramadan passé. Quand je suis tombée enceinte, les premiers lundi de chaque mois, je me présentais au centre de santé pour me faire consulter. Chaque fois, les médecins me disaient que mon bébé se porte bien. Je suis allée même à Siguiri ville pour faire l'échographie, là-bas aussi, les médecins m'ont rassuré de l'état de mon bébé. A mon fort étonnement, à la naissance, je vois que mon bébé n’avait ni pieds, ni bras. Quand j'ai senti les maux de ventre, je suis allée au centre de santé vers 23h. C'est seulement à 4h du matin que j'ai accouché. Le matin, ils nous ont transférés à Cissela. De là, ils nous ont envoyés à Kouroussa centre. Les médecins ont remis 2 sirops au bébé et on est rentré au village. Je n'ai pas eu des complications à l'accouchement et je n'ai pas senti des douleurs corporelles. Je suis à mon premier geste, mais l'enfant que Dieu m'a donné est unique dans ma famille, ainsi que dans celle de mon mari », explique la maman qui lance un Sos pour son bébé.

Lire aussi-Faranah-un incendie ravage le village de Yiraya : « On a tout perdu… »

Le grand-père de la nourrice d’ajouter : « Dès qu'elle a accouché, elle est immédiatement venue chez moi à Faranah. Quand j'ai vu l'état dans lequel se trouvait l'enfant, j'ai décidé d’informer l'autorité. Nous sommes très inquiets de l'état de l'enfant. C'est un joli garçon qui est né sans bras, ni jambes », a expliqué ce proche de la jeune nourrice.

Le président du comité local pour la protection de l'enfance à la commune urbaine de Faranah interpelle les autorités à tous les niveaux pour porter assister à la famille. « J’ai été informé par les voisins de l'arrivée d'une femme nourrice avec son bébé mal formé. Je me suis déplacé pour leur rendre visite et m'enquérir de l'état de santé de l'enfant. A mon retour, j'ai remonté l'information à mon chef hiérarchique qui est de la section protection de l'enfance à la préfecture de Faranah. Celui-ci m'a ordonné d'informer le chef de quartier, puis le maire et finalement nous sommes partis vers les médias pour nous aider à élargir cette information afin que les personnes de bonne volonté ainsi que les autorités à tous les niveaux puissent apporter aide et assistance à cette famille », a expliqué ce responsable locale.

Depuis Faranah, Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 12 Février 2021 à 17:11

TAGS