Ibrahima Khalil Kaba : "Mes ambitions pour la diplomatie guinéenne..."

Guinée
Ibrahima Khalil Kaba, le chef de la diplomatie guinéenne.
Ibrahima Khalil Kaba, le chef de la diplomatie guinéenne.

CONAKRY- Ibrahima Khalil Kaba a officiellement pris, ce vendredi 29 janvier 2021, les rênes de la diplomatie guinéenne. Il succède à ce poste, Mamadi Touré, ancien fonctionnaire des Nations-Unies. La cérémonie de passation de témoins entre les deux a été présidée le ministre d'État, secrétaire Général, porte-parole de la Présidence, Naby Kirirdi Youssouf Bangoura, a-t-on constaté.

Mamadi Touré, le ministre sortant, a remercié le chef de l'État qui lui a permis de servir la Guinée ces dix dernières années. Le désormais ancien chef de la diplomatie guinéenne, a ensuite cité un chapelet d’acquis que le département a enregistré durant sa gestion.

« Le Département s’est fortement engagé en faveur de nos compatriotes à l’Etranger, à travers notamment l’organisation de la première édition du Forum de la Diaspora en 2018 et la mise en place de 38 Conseils des Guinéens de l’Etranger et ce, dans la perspective de l’élection prochaine du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger », a-t-il cité en exemple.

M. Touré a ajouté : “Nous avons également réussi à ramener la délivrance des visas électroniques dans les prérogatives du Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, conformément aux dispositions pertinentes de la Convention de Vienne sur les relations consulaire », a précisé M. Touré.

Dans son discours, le nouveau ministre des affaires étrangères et des guinéens de l'étranger n'a pas tari d'éloges à l'endroit de son prédécesseur. Dr Ibrahima Khalil Kaba, a aussi remercié le président de la République pour le choix porté à sa "modeste personne pour diriger la diplomatie guinéenne". Il s'est engagé à relever les nombreux défis auxquels fait face la diplomatie guinéenne.

« Je viens dans ce ministère avec un esprit confiant. Confiant avec votre esprit d'engagement et en votre capacité de mettre en œuvre les conclusions et recommandations de la conférence diplomatique lors de laquelle sans complaisance, on a révélé les maux qui minent notre diplomatie et proposé des solutions pour la rendre plus performante et à la hauteur des ambitions du pays. 

Ce chantier ambitieux de transformation et la transformation de la carrière diplomatique d'une diplomatie au service du développement se traduira par la poursuite et l'approfondissement des reformes par le dialogue et la confiance en particulier. J'ai compris le message pour le respect de la carrière diplomatique.

 La responsabilité de la conduite de ces réformes m'incombe désormais. Je suis conscient des défis qui sont à la fois nombreux et complexes. Il s'agira de relever un défi politique et diplomatique, un défi économique et environnemental, social et culturel, juridique et consulaire mais aussi un défi administratif et financier. 

Le ministère fait face à l'ensemble de ces défis dans un monde globalisé qui est devenu un village planétaire et interconnecté qui met parfois à rude épreuve le schéma du fonctionnement de la diplomatie traditionnelle grâce à la nouvelle technologie de l'information et de la communication.

Pour réussir, nous allons devoir nous adapter, penser et agir autrement sur la clairvoyance du chef de l'État pour que notre diplomatie contribue significativement à l'amélioration des conditions de vie des guinéens, en Guinée et en dehors de la Guinée.

Notre ministère est la vitrine de la Guinée, avec votre soutien et celui du président de la Guinée et du chef du gouvernement, je m'engage à la mise en œuvre effective et diligente, des recommandations et de la conférence diplomatique et celles du ministre sortant monsieur Mamadi Touré»,  s'est engagé Dr Ibrahima Khalil Kaba, le chef de la diplomatie guinéenne.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 610-02-09-39

Créé le Vendredi 29 janvier 2021 à 21:07