Conakry : pourquoi le corps de Oury Barry n’a pas été rendu à sa famille ?

Guinée
Feu Mamadou Oury Barry
Feu Mamadou Oury Barry

CONAKRY-Décédé le 16 janvier 2021 à la Maison centrale de Conakry, le corps de Mamadou Oury Barry n’est toujours pas restitué à sa famille.  Un coup dur pour ses proches.

Jusqu’à présent, on ne nous a pas restitués le corps de mon fils. Ceux qui étaient partis à la Maison centrale, ils ont demandé que j’aille démentir les médias qui disent que mon fils est décédé en prison pour dire qu’il est mort à Ignace Deen”, confie Kadiatou Tounkara, la mère du défunt.  “C’est à vérifier, ce n’est pas sûr”, réagit Victor Maka, le directeur de l’Administration pénitentiaire.

Quant à l’avocat, Me Thierno Souleymane Balde, il a indiqué avoir déposé une demande de restitution du corps. “Pour l’instant, nous n’avons pas le corps. Je suis en train de faire les démarches. J’ai fait la demande”, a-t-il dit. "Faux", rétorque le parquet.

Au parquet de Dixinn, le procureur Sidy Souleymane Ndiaye assure n’avoir pas encore reçu demande de restitution de corps de la part de la famille. “Ce n’est pas vrai. Demandez à la famille de venir me voir ou de m’écrire. Il n’y a aucune raison pour les pouvoirs publics, pour la justice de retenir le corps. La démarche est très simple, il suffit de venir rencontrer le procureur ou de l’écrire pour demander la restitution du corps, je me mets en relation avec la médecine légale. Il n’y a de problème pour ça”, soutient M. Ndiaye.

Le chargé de communication du ministère de la Justice est catégorique. “Quand un détenu décède, il y a une double procédure. Au-delà de la procédure administrative du côté de l’hôpital, on aura aussi une autre procédure du côté de la justice. Plusieurs détenus sont décédés à l’hôpital, mais vous allez constater qu’il y a juste une demande de restitution de corps adressée aux autorités compétentes qui, automatiquement, prennent des mesures. Je n’ai pas connaissance qu’une demande ait été faite et que les autorités aient refusée. Si la famille a fait une demande qui a été refusée comme elle le prétend, qu’elle mette à votre disposition la copie de la décharge. C’est aussi simple que ça. Il ne s’agit pas seulement de dire on a fait une demande et on a refusé de nous restituer le corps, il faut que la famille montre la preuve”, indique Sèkou Kéita.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com                    

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 26 janvier 2021 à 3:23