Fonds d’entretien routiers africains : Souleymane Traoré passe la main à Ali Ipinge

Conakry
Souleymane Traoré et Ali Ipinge
Souleymane Traoré et Ali Ipinge

CONAKRY-Après deux ans à la tête de l’Association des Fonds d’entretien routiers africains (AFERA), M. Souleymane Traoré a passé le témoin. La cérémonie de passation de service s’est déroulée à Conakry, ce mardi 12 janvier 2021, en présence des membres du bureau exécutif de l’organisation, notamment, le Kenyan Eng. Jacob Ruwa, le Namibien, Ali Ipinge et le Camerounais, Jean Claude Atanga Bikoe.

Conformément à ses statuts et règlement intérieur, chaque 2 ans, l’AFERA renouvelle son bureau exécutif à l’occasion d’une assemblée générale ordinaire.  Cette année, la 18ème réunion qui devait se tenir à Dakar du 16 au 22 mars dernier et qui devait marquer l’entrée en fonction de la nouvelle équipe, n’avait pas eu lieu à cause de l’apparition de la Covid 19.

Dans son discours d’ouverture, le président sortant de l’AFERA a rappelé que cette intronisation du nouveau président est une tradition. C’est pour cette raison, dit-il, que le bureau exécutif qu'il dirige a organisé cette cérémonie malgré la crise sanitaire qui frappe le monde entier. Il a rappelé quelques réalisations de son mandat à la tête de l’AFERA.

« Le bureau exécutif que j’ai eu l’honneur de présider à partir 24 avril 2018 n’a fait qu’emboiter les pas à ses prédécesseurs, poursuivre les œuvres qu’ils ont entamées, parachever certaines et faire progresser d’autres. Nulle n’ignore qu’une association n’est pérenne que si elle est fondée sur des bases solides. C’est pourquoi, durant ces deux années de mandat, notre bureau exécutif s’est focalisé sur la mise en place des bases de l’AFERA. Malgré les difficultés rencontrées durant le parcours, quelques résultats tangibles au nombre desquels on peut citer : la finalisation et la signature des statuts et règlement intérieur, la préparation du manuel des procédures administratives, financières et comptables, le recrutement du secrétaire exécutif, la finalisation du plan stratégique quinquennal 2018-2022, le réaménagement du site web, l’adhésion des nouveaux membres, la préparation de quelques protocoles d’accords avec les institutions partenaires » a rappelé M. Traoré, directeur du Fonds d'entretien routier.  

Malgré la Covid 19, le Bureau exécutif, soucieux de maintenir l’AFERA toujours active, a jugé nécessaire de convoquer des rencontres périodiques virtuelles permettant aux membres, non seulement de maintenir les contacts, mais aussi de débattre des sujets importants pour l’avenir de l’Association.

« C’est dans cette optique que la première assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue virtuellement, le 17 septembre 2020, nous a permis de discuter et délibérer sur certaines questions. Notamment la prise de fonction du secrétaire exécutif recruté, le transfert du compte bancaire de l’AFERA, le rehaussement des cotisations annuelles, l’élection du nouveau Bureau exécutif » a cité M. Traoré tout en remerciant l’ensemble des membres de l’Association qui se sont impliqués pour aboutir à des résultats palpables.

Le nouveau président de l’AFERA, le Namibien Ali Ipinge s’est réjoui de l’organisation de cette assemblée à Conakry, lui permettant de rentrer en fonction. «C’est un sentiment de satisfaction pour moi de pouvoir assister à cette cérémonie de passation de service entre le président sortant et celui entrant que je suis. Nous nous sommes dit qu’il faut procéder à cela parce qu’on ne peut pas le faire seul, il faut que nous nous associions pour pouvoir arriver à un développement économique et social et durable. La mission primordiale, c’est d’abord de créer plus d’interaction avec l’Union Africaine. Pour atteindre les objectifs sur l’entretien routier, il faut l’implication de tous les acteurs», a-t-il déclaré en promettant de s’investir pour partager l’expérience de son pays, la Namibie qui est à la première place en Afrique en matière d’infrastructures routières, ces 5 dernières années.

Créée le 18 décembre 2003 à Libreville au Gabon, l’AFERA est une association professionnelle, apolitique et à but non lucratif regroupant, comme son nom l’indique, les Fonds d’entretien routiers (FER) ou organismes assimilés. A ce jour, elle compte 34 pays membres. Elle a pour objectif principal de former une plate-forme et un réseau d‘expérience et de partage d’informations sur les meilleures pratiques d’entretien des routes en Afrique, de trouver des sources de financement et de renforcer les liens entre les pays membres.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mardi 12 janvier 2021 à 21:40

TAGS