Fonikè Mengué à la barre : "On m'a frappé, blessé…"

Guinée
Oumar Sylla alias Foniké Mengué
Oumar Sylla alias Foniké Mengué

CONAKRY- L'activiste guinéen Oumar Sylla "Foniké Mengue", qui comparaît en ce moment même (11 GMT), au tribunal de première instance de Mafanco, a expliqué les conditions dans lesquelles il a été arrêté par la police. L'opposant au troisième mandat a décrit une scène "brutale". 

Poursuivi pour "attroupement susceptible de troubler l'ordre public", le responsable de la mobilisation du FNDC (front national pour la défense de la constitution) n'a pas reconnu les charges portées contre lui.

Il est arrivé au tribunal, l'air en forme, bien qu'il ait observé une grève de la faim, pendant près de deux semaines, pour demander l'ouverture de son procès. Habillé en Leppi (tissu local), un bonnet Cabral, l'opposant est apparu très serein.

Lire aussi-Vers la fin des ennuis pour Foniké : le procès de l'activiste enfin programmé…

Dans sa déposition, Oumar Sylla dit avoir échappé à une tentative d'assassinat lors de son arrestation à Gbessia, dans la banlieue de Conakry. L'opposant a décrit une interpellation extrêmement "brutale".

"C'est à Gbéssia qu'on m'a arrêté. Ce jour, j'étais sur une moto lorsque les agents sont tombés sur moi. Certains étaient en tenue, d'autres en civil (…). Pour moi ce n'était pas une arrestation, mais une tentative d'assassinat. Parce qu'ils m'ont brutalisé, frappé, blessé, déchiré ma chemise et la bavette que je portais", a-t-il déclaré.

Dans les débats, le ministère public a demandé de retirer l'accusation d'attroupement non autorisé sur la voie publique et de condamner le prévenu à un an d'emprisonnement ferme.

 

Nous y reviendrons !

Depuis le TPI de Mafanco, Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 
Créé le Lundi 11 janvier 2021 à 13:12