Guinée : Pourquoi Cellou Dalein Diallo a été empêché de voyager ?

Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- L'opposant guinéen Cellou Dalein Diallo, a été empêché de sortir du territoire national, ce mercredi 30 décembre 20 dans la soirée alors qu'il se rendait à Bamako, pour prendre part aux obsèques de Soumaila Cissé, décédé vendredi dernier en France.

Pourquoi le leader de l'UFDG a-t-il été empêché de voyager ? Alors que de nombreux de ses proches sont incarcérés, l'opposant serait-il visé par une procédure judiciaire ? Africaguinee.com a cherché à en savoir davantage.  

Selon son avocat joint par notre rédaction, il n’y a aucune “raison valable” pouvant justifier l’empêchement de son client de voyager. “Je ne connais pas les raisons qui ont valu à son empêchement de sortir. Mais, on ne pouvait que s’attendre à ça. N’oubliez pas que sa femme aussi a été empêchée, tout dernièrement, de sortir. C’est le contraire qui allait nous étonner”, a réagi Me Alseny Aissata Diallo.

L'avocat confie qu'il n'est pas au courant d'une procédure judiciaire à l’encontre de Cellou Dalein qui aurait valu à celui-ci d’être interdit de sortir du territoire. “Je ne pense pas qu’il y ait une raison, à moins que l’intéressé soit l’objet d’un mandat d’arrêt. C’est le seul cas qui fait qu’on ne peut pas accepter qu’il sorte du pays. Si ce n’est pas le cas, il n’y a pas de raison valable. Le droit d’aller et de venir est un droit constitutionnel”, a précisé l’avocat.

L'opposant est-il visé par une procédure judiciaire ? A l'évidence non. Les raisons de son empêchement de sortir du pays, seraient purement d'ordre politique.

"Pourquoi on l'a empêché de sortir ? Je ne sais pas. C'est sur les réseaux sociaux que j'ai appris ça comme tout le monde. Je ne suis au courant de rien", a indiqué une source proche du parquet de Dixinn. Son de cloche quasi-similaire au niveau du parquet général. "On ne se mêle pas de politique", nous a-t-on répondu. A la Direction centrale de la police judiciaire, c'est le black-out.

A la différence des autres opposants qui ont été bloqués avant lui, à l'aéroport, Cellou Dalein Diallo, lui n'a pas vu ses documents de voyage confisqués. Si certains s'interrogent sur la personne qui serait derrière ses ennuis, le leader de l'UFDG ne s'est pas fait d'illusions. "Cette interdiction décidée par Alpha CONDE sans aucune base légale n’est que l’expression de la haine viscérale qu’il voue à ses opposants et de sa volonté inébranlable de les neutraliser", a-t-il indiqué.

Les interdictions de voyage sont devenues fréquentes en Guinée depuis la veille de l’élection présidentielle du 18 octobre. Plusieurs leaders de l’opposition Sidya Toure, le 14 octobre, Abe Sylla, le 5 novembre, Hadja Halimatou Dalein Diallo, le 4 décembre et récemment l’artiste Thierno Mamadou, le 25 décembre, ont tous été empêchés de sortir du pays à l’aéroport de Conakry.

Pourtant, l'article 15 de la constitution dispose :  “Toute personne a le droit de circuler librement, quitter librement le territoire ou y revenir et de choisir sa résidence sur une quelconque partie du territoire de la République. L'exercice de ce droit ne peut être limité que par la loi pour des raisons d'ordre public”. Sauf que ces cas-ci, aucune raison n'est invoquée.

Abdoul Malick Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (+224) 669 91 93 06

Créé le Jeudi 31 décembre 2020 à 15:37