Bataille pour le contrôle de l'imamat de Siguiri : le Sotikémo hausse le ton !

Religion
Le Sotikémo Dramane Magassouba
Le Sotikémo Dramane Magassouba

SIGUIRI-La tension est vive à Siguiri entre fidèles musulmans de la ville aurifère ! Ils n’arrivent pas à s’entendre sur le successeur du secrétaire de la ligue et grand imam Elhadj Sory Magassouba, décédé récemment.

Si les partisans d'Elhadj Issa Fofana destitué ont renoncé à leur manifestation initialement prévue, hier lundi 28 décembre 2020, les sages quant à eux ont maintenu leur choix sur Haroune Doumbouya, comme étant le nouveau secrétaire et grand imam de Siguiri. Le Sotikémo Dramane Magassouba a, à cet effet, brandi un avertissement à l'encontre des frondeurs.

«Ce que j'ai à dire à la population des 12 Cantons de Siguiri, ce qui a été fait par les bandits ne vient pas de nous, ce n'est pas nous qui l'avons dit. Haroune Doumbouya et Daouda Mathy sont nos choix, nous restons campés sur notre décision et nous le disons et le maintenons. Ils seront là-bas jusqu'à ce que Dieu décide autrement, seul Dieu peut les enlever. Ils ne vont pas quitter, ni aujourd'hui, ni demain. J'avertis les escrocs qui sont en train de dire ceci ou cela, par-ci par-là : si vous n'êtes pas d'accord, allez chez vos pères.

Quand nous prendra quelqu'un, il va le regretter, car il fera le choix entre les souffrances. Ceux qui sont en train d'enflammer, opposer les gens, de provoquer la guerre religieuse, nous n'accepterons pas. Ce qui a été dit est faux et archi faux. Ce n'est pas un problème de l'union mandingue, c'est un problème de comportement. La profession de l’imamat, c'est le comportement. On veut la guerre, évitons la, surtout la guerre religieuse», a averti le Sotikemö.

Malgré les menaces du premier notable de la ville aurifère, certains partisans d'Elhdaj Issa Fofana, notamment, l'association dénommée "Union des imams de Siguiri”, restent campés sur leur position.

Quand on entend ligue ce sont des imams, on a été rencontré les autorités, les sages, on ne va pas sortir pour manifester, mais nous savons comment faire», a prévenu le président de l'association des imams, Elhadj Abdoul Karim Konaté. 

Récemment, une mission a quitté Siguiri pour Conakry. Toujours est-il qu'un risque d'affrontement entre les partisans des deux camps rivaux est à craindre.

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 29 décembre 2020 à 15:01

TAGS