Alpha Condé a-t-il interdit la vente du livre de K²? Sansy Kaba de L'Harmattan précise…

Guinée
Sansi Kaba Diakité directeur des éditions L'Harmattan, le Président Alpha Condé et IBrahima Kalil Konaté, photomontage Africaguinee.com
Sansi Kaba Diakité directeur des éditions L'Harmattan, le Président Alpha Condé et IBrahima Kalil Konaté, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY-Le Président Alpha Condé a-t-il interdit la vente du livre "explosif" de l'ex ministre Ibrahima Kalil Konaté "K² " ? Le Directeur des éditions "L'Harmattan", l'éditeur du livre a apporté des précisions. Sansy Kaba Diakité qui a été interrogé ce vendredi 25 décembre 2020 par Africguinee.com, a indiqué c'est à la demande de l'auteur du livre que l'ouvrage a été retiré des rayons de vente.

Les gens racontent des histoires. Le livre concernat L'Histoire du Tron est disponible. Les gens peuvent l'acheter. L’autre livre sur la “Détention arbitraire” c’est l’auteur qui a demandé de le mettre de côté. C’est l’auteur le propriétaire de l'ouvrage. Ce qu’il demande, c’est ce qu'on fait. Donc, on l'a mis de côté”, a fait savoir Sansy Kaba Diakité.

A la question de savoir si la suspension de la vente est liée à la polémique suscitée par le livre, M. Kaba répond : “Surement. Il a demandé à ce qu’on sursoit au lendemain de la publication du livre”, a-t-il précisé.

La parution du livre du ministre K² à la veille du remaniement ministériel a suscité une onde de choc. L'ouvrage intitulé «Détention arbitraire d'Alpha Condé : Rétablir la vérité », lève un coin du voile sur l’arrestation, dans la nuit du 15 au 16 décembre1998 à Piné, de l’actuel président de la République.

Ibrahima Kalil Konaté évoque les circonstances et les principaux acteurs au nombre desquels, l'actuel Premier ministre Kassory Fofana, présenté par l'ouvrage comme étant l'un des cerveaux de l’opération et Sékou Koureissy Condé, ministre de la Sécurité au moment des faits.

Interrogé par Africaguinee.com, l'auteur du livre a indiqué qu'il n’a que retranscrire le mémorandum que détenait Alpha Condé lors du procès. Un mémo qui était jusque-là confidentiel. « Ce document c’est une retranscription que j’ai faite. A la barre Alpha Condé n’avait pas voulu parler. Il avait un mémorandum à la Cour pour se défendre. C’est ce document qui n’était pas à la portée de tout le monde que j’ai retranscrit. Tout ce qui est dans le livre ne vient pas de moi», a précisé K au carré.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : +224 669 91 93 06

Créé le Vendredi 25 décembre 2020 à 16:30