Guinée : "la France renie ses principes, ses valeurs au nom d’une diplomatie cynique"

Investiture d'Alpha Condé
Le député français Sébastien Nadot
Le député français Sébastien Nadot

PARIS-La présence de la France à la cérémonie d'investiture d'Alpha Condé élu pour un troisième mandat agace le député Sébastien Nadot. En dépêchant le secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne à Conakry pour participer à l'investiture du président Condé, le député de la haute Garonne, estime que son pays, la France a renié ses principes, ses valeurs au nom d’une diplomatie cynique devenue inefficace.

"En Guinée, ce mardi, c’est au tour du Président Alpha Condé d’être investi pour un troisième mandat. Comme pour Alassane Ouattara, Alpha Condé s’est assis sur la Constitution de Guinée et donc sur les principes essentiels qui fondent un processus démocratique", a-t-il dénoncé dans un communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction.

Sébastien Nadot ajoute que le Président français Emmanuel Macron a beau avoir déclaré dans Jeune Afrique que le Président Alpha Condé « a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour garder le pouvoir », la France a dépêché le secrétaire d’état chargé du tourisme et de la francophonie Jean Baptiste Lemoyne pour assister à la cérémonie.

"Certes, Jean Yves Le Drian n’y sera pas et la France se montre ainsi de la sorte un peu boudeuse. Mais en envoyant le secrétaire d’Etat, là encore la France renie ses principes, ses valeurs au nom d’une diplomatie cynique devenue inefficace", indique l'élu français, rappelant une célèbre citation l'agronome et écologiste René Dumont qui écrivait en 1962 que "l'Afrique noire est mal partie".

Pour Sébastien Nadot, soixante ans plus tard, il est bien difficile d’évaluer cette affirmation tant les 54 pays du continent africain connaissent des trajectoires diverses. Mais, martèle-t-il, une chose est certaine : la France, ce pays des droits de l’Homme, n’est pas au rendez-vous de la difficile transformation du continent vers la démocratie. "La stratégie à court terme de la France se retournera bien vite contre elle. La jeunesse des pays d’Afrique voit ce qu’elle voit !", s'est-il exclamé.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 15 décembre 2020 à 15:52