Guinée : la Chambre des Mines tient son assemblée générale...

Mines
Assemblée Générale de la chambre des mines
Assemblée Générale de la chambre des mines

CONAKRY- La Chambre des Mines de Guinée (CMG), a tenu sa quinzième Assemblée Générale ordinaire ce vendredi 11 décembre 2020, dans un réceptif hôtelier de la place. L'évènement a réuni l'essentiel des acteurs évoluant dans le secteur minier du pays. Le gouvernement guinéen s'est fait représenter le ministre de tutelle, Abdoulaye Magassouba.

D’entrée de jeu, le Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Chambre des Mines de Guinée, Ismaël Diakité , a indiqué que les différentes réformes engagées dans le secteur ces dernières années, ont permis de jeter les bases d’une gouvernance démocratique dynamique du conseil des mines de Guinée.

‘’En prenant fonction, j’ai tenu tout d’abord à poursuivre la mise en œuvre du plan de travail de la Chambre des Mines de Guinée tel qu’approuvé pour l’année 2019. Ensuite, nous avons initié de nouvelles actions afin d’adapter la stratégie de développement des services aux membres vers plus d’ouverture, de modernité de nos outils de travail, de visibilité et de perspective de collaboration avec toutes les parties prenantes du secteur minier guinéen ‘’, a développé M. Diakité.

Poursuivant son speech, le président de la chambre des mines a rappelé que durant sa mandature plusieurs activités ont été réalisées. Sur le plan de la gouvernance institutionnelle, il a cité la mise en place d'un monitoring méthodique de l’application des procédures suite à la révision statutaire et au renouvellement des instances de décision de la Chambre. Ensuite, le ciblage des dépenses récurrentes pour éliminer tout risque de déperdition et de déficit budgétaire et la maitrise du niveau d’endettement de l’institution.

Plus loin, Ismael Diakité est revenu sur les partenariats tangibles ficelés par la Chambre des Mines de Guinée, en l’occurrence avec le fonds d’équipements des Nations-unies pour les nouvelles stratégies de communication de la CMG qui sera suivie d’une élaboration d’un plan d’action stratégique budgétisé au cours de sa finalisation.

‘’Nous nous sommes aussi attelés à la recherche de solutions appropriées aux problèmes que rencontrent les entreprises minières et leurs associés dans leurs relations d’affaires avec certains services de l’administration publique notamment les douanes en ce qui concerne les surestaries au Port Autonome de Conakry (PAC) et la congestion de l’espace portuaire‘’, a-t-il souligné.

Le PCA de la CMG est aussi revenu sur les remous sociaux survenu en 2019. Des agitations, qui selon lui, ont engendré des violences qui ont impacté les activités de production des compagnies minières ainsi que leurs sites qui ont été souvent vandalisés. Dans les perspectives, Ismael Diakité a annoncé l’organisation prochaine d’un atelier sous-régional sur le contenu local qui devra mobiliser l’ensemble des Chambre des Mines de l’espace CEDEAO.

Dans son allocution de circonstance, le ministre des Mines et de la Géologie Abdoulaye Magassouba a souligné que le gouvernement à travers son département, a réalisé entre mars et août 2020, une étude sur l’impact économique de l’exploitation industrielle sur l’économie. Cette étude a montré que le secteur minier a connu un essor et une contribution sans précédent entre 2010 et 2020. 

"Le nombre d’emplois a triplé avec une évolution plus forte de la masse salariale. Le secteur minier contribue à l’amélioration des conditions de vie de plus de 300 mille guinéens vivant directement de l’activité minière industrielle et de tous les autres guinéens qui bénéficient des effets induits’’ a démontré le chef du département des Mines.

Selon Abdoulaye Magassouba, au cours de cette décennie, les entreprises guinéennes ont bénéficié de contrats de sous-traitance de plus de 8 mille milliards de francs guinéens.

‘’La promotion du contenu local a connu des progrès réels et bénéfiques. Nous sommes loin des objectifs de la politique minière portée par le président de la République Alpha Condé. Il est important que les sociétés minières intensifient les efforts dans les actions s’inscrivant dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises‘’, a souhaité Magassouba Abdoulaye.

De son côté, le représentant de la Société Financière Internationale (SFI), Saramory Campo, a souligné que la SFI depuis plusieurs années, se consacre à soutenir le gouvernement guinéen dans le développement du secteur privé et minier à travers ses investissements et ses programmes d’assistance technique pour favoriser une croissance économique plus inclusive qui bénéficie à la population guinéenne.

‘’Notre partenariat avec la CMG a pour objectif essentiel de renforcer les capacités techniques de la Chambre sur les problématiques sectorielles communes et sur la gestion de la coordination des projets afin de mieux contribuer au développement des communautés minières et du secteur minier en général ainsi que sécuriser durablement la légitimité sociale des projets miniers’’ a soutenu Saramory Campo.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 12 décembre 2020 à 22:47

TAGS