Déguerpissement en Guinée: les nouvelles cibles des autorités…

Conakry
Alpha Condé, président de la République de Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée

CONAKRY-Après Kindia, Conakry chez Elhadj Ousmane Fatako Baldé, Dubreka, chez Elhadj Alsény Dalaba Barry, le gouvernement guinéen vient d'identifier de nouvelles cibles à faire déguerpir. Une Commission chargée essentiellement de l’examen et de la revue des baux de l'Etat, a été mise en place.

Rattachée à la présidence de la République, cette nouvelle structure ad hoc dont “l’opérationnalisation est imminente” devra veiller, entre autres, à la récupération des terrains et bâtiments publics irrégulièrement cédés à des personnes physiques ou morales privées ainsi qu’à la reconstitution des réserves foncières indument aliénées, jusqu' au déguerpissement des occupants qui obstruent les passages des eaux d’écoulement, notamment par des édifices bâtis sur les caniveaux et autres fossés d’évacuation.

Déjà, dans sa ligne de mire, le gouvernement a ciblé des domaines à Kouriah, située dans la préfecure de Coyah. Une délégation ministérielle conduite par le ministre de l’Administration du territoire, s'est rendue à Kouriah, pour faire le point sur la situation de l’occupation anarchique des sites industriels de l’État d’une superficie de 450 hectares.

Le général Bourema Condé et sa suite ont recommandé que “des moyens soient mis à la disposition du ministre de l’Aménagement du Territoire pour faire déguerpir toutes les constructions anarchiques” et qu'une note circulaire conjointe soit élaborée par les ministres en charge de la Ville, de la Justice et de l’Administration du territoire précisant  que “tous les documents de transactions liées aux cessions de terrains publics ou privés doivent faire l’objet de soumission préalable au visa de l’administration centrale du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire”.

Concernant l’occupation anarchique des côtes, les autorités annoncent le renforcement de la Brigade de contrôle chargée de la surveillance des bords de mer”. Alpha Condé a instruit les départements ministériels concernés à initier un projet de Loi afin de durcir la législation sur les remblayages et les occupations anarchiques du littoral.

L'Etat a déjà résilié les clauses des contrats des Baux du Centre commercial de Kindia, du siège de Balde & Motors à Matam et de la ferme de Dioumayah à Dubreka qui jusque-là appartenaient aux  opérateurs économiques, Elhadj Sans-loi, actuel président de la Coordination Haali Poular et Elhadj Alseny Dalaba.

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 669 91 93 06 

Créé le Vendredi 04 décembre 2020 à 9:33