Ministère de la Défense: L'Armée rend hommage au Contre-amiral Maomou

Armée guinéenne
Obsèques du contre Amiral Alexis Maomou
Obsèques du contre Amiral Alexis Maomou

CONAKRY-L'Armée guinéenne  a rendu un dernier hommage ce mardi 1er décembre 2020, au Contre-Amiral (Général de brigade), Koi Alexis Maomou décédé à Conakry, le 24 novembre dernier des suites d’un arrêt cardiaque. Les obsèques organisées à l'Etat-major général des armées a été présidée par le ministre d’Etat, ministre de la Défense Nationale, Dr Mohamed Diané.

C’est devant les chefs d’Etat-major des forces armées de terre, de l’air, de mer et de la police nationale, ainsi que du ministre de la santé que la dépouille mortelle de Contre-Amiral Maomou est arrivée dans l’enceinte de la cour du ministère de la Défense nationale. Là, avant les différents discours d’hommages et de témoignages, le corps, couvert du tricolore national a été exposé devant des hauts gradés de l’armée guinéenne mobilisés pour la circonstance.

Le chef d’Etat-major adjoint de l’armée de mer a rappelé la biographie du défunt. Dans son allocution, il a indiqué que le Contre-Amiral Alexis Maoumou est né en 1962 dans un village situé dans la préfecture de Nzérékoré. Le désormais ex chef d’Etat-Major de l’armée de mer a fait ses études primaire et secondaire ainsi que le lycée de 1968 en 1980. Il a été parmi les cinq lauréats de la république, ce qui lui a permis de bénéficier d’une bourse d’étude universitaire à titre exceptionnelle en Roumanie de 1980 à 85. Incorporé dans les forces armées guinéennes en 1990, après sa formation à Kankan, il a rejoint son unité d’origine l’armée de mer.

Il a suivi plusieurs formations notamment aux Etats-Unis à Texas en langue anglaise, ainsi la formation des unités de marine. Il a participé à l’opération 2000 suite à l’agression rebelle dont la Guinée a été victime. Il a occupé successivement plusieurs hautes fonctions au sein de l’armée de mer avant sa nomination le 07 janvier 2019 au poste du chef d’Etat-major de l’armée de mer jusqu’au 24 novembre 2020 date de son décès.

« Contre-amiral Koi Alexis Maoumou, nous t’accompagnons à ta dernière demeure pour te rendre le dernier hommage mérité. Le ministère de la défense nationale, l’Etat-major général des armées, l’armée de mer et l’armée guinéenne en générale présentent à sa famille éplorée, les condoléances les plus attristées. Nous tes compagnons d’armes et amis te regretterons et te pleurerons pour toujours. Que la terre bénie de Guinée que tu as tant aimée et servie avec honneur et loyauté te soient légère », a martelé Colonel Jean Louis Camara, Chef d’Etat-major adjoint de l’armée de mer.

Cette cérémonie a été l’occasion pour ses compagnons d’armes de témoigner sur l’homme qui s’en va seulement à l’âge de 54 ans.  Dans son message de témoignage, Colonel Michel Tenkiano a décrit le Contre-amiral Koi Alexis Maomou, comme un homme compétent, patriote pieux et dévoué qui a marqué positivement son passage au niveau de tous les postes de responsabilité qu’il a occupées à son vivant.

« C’est en 2019 que j’ai fait connaissance de l’homme à l’occasion de notre nomination en qualité du chef d’Etat-major et du chef d’Etat-major adjoint de l’armée de mer. Depuis cette date, nos relations se sont renforcées sur la base de la confiance et respect mutuel. Il s’est toujours distingué de par ses qualités de rassembleur, de commandeur, de diseur de bonnes paroles, un homme calme, en un mot un homme sage. Il faut de grandes bases pour décrire les œuvres de cet homme (…) Le décès du Contre-amiral Koi Alexis Maomou officier général, brillant chef d’Etat-major a plongé l’armée dans un deuil même s’il n’est pas officiellement décrété ou observé. Dans ma tête défile des nombreux souvenirs et actes posés par ce regretté que j’ai considéré comme l’un des chefs d’Etat-major le pus avisé de la marine nationale et de l’armée guinéenne » a-t-il témoigné

Prenant la parole au nom de la famille, son fils Jean Maomou élève officier a rappelé l’amour que son père avait pour eux (ses enfants) ses proches ainsi que pour toute la famille dont il traitait sur le même pied d’égalité. Il a surtout mis l’accent sur la foi de son père qui était un fidèle croyant. 

« Papa, tu as été un père dévoué pour ta famille. Les difficultés, quand parfois ça devenait dur et qu’on se demandait comment va-t-on faire, ta réponse était toujours, Dieu pourvoira pour qu’on ne manque de rien. Jamais tu n’as fait de différence entre tes enfants adoptifs et tes enfants biologiques, même pas les enfants d’autrui, ta fille Madeleine que tu appelais tendrement ‘’Chérie Coco’’ va te pleurer à jamais » a-t-il dit.

« Ton attachement à la foi chrétienne était hors pair, tes collaborateurs en sont témoins, l’église baptiste ne dira pas le contraire. Tu étais gentil, humble et très pieux. Par moment les gens te blâmaient, parce qu’on trouvait que tu en faisais de trop. On se reprochait plein de chose et pourtant, tu insistais. Même ta façon de nous quitter en est une preuve. Cela voudrait dire c’est plutôt un modèle de vie et une référence qui symbolise la simplicité et l’amour de Dieu qui peuvent conduire à la gloire » a-t-il ajouté.

« Papa, au-delà de mes larmes, je suis fier de toi, fier de ta carrière militaire et j’espère en faire autant par la grâce et le concours de tes compagnons notamment, la promotion 90, la deuxième promotion école militaire inter armée, les autorités de la marine et les autorités guinéennes que tu as servies avec discipline, honneur, dignité et abnégation. Détrompez-vous, la mort n’est jamais une sanction ni une punition, encore moins l’exécution de la malédiction ou du souhait de qui que ce soit mais un appel solennel à Dieu pour une vie éternelle. Le Général est mort en Christ, que la terre bénie de Guinée, que tu as servie et représentée, au front de Pamlap pendant l’agression 2000 et au-delà de ces frontières te soit légère. Demeure au paradis éternel au nom de Jésus », a béni son fils Jean Maoumou.

Le Contre-amiral Koi Alexis Maoumou reposera désormais à jamais au cimetière de Yattaya Foossideh où il a été inhumé ce mardi 1er décembre 2020.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664-72-76-28

 

Créé le Mardi 01 décembre 2020 à 21:56