Journée de manifestations en Guinée : la police dresse un "bilan"…

Marche du 25 novembre
Mamadou Camara Porte parole de la police
Mamadou Camara Porte parole de la police

CONAKRY-Quel bilan la police dresse-t-elle de l'appel à manifester lancé ce mercredi 25 novembre 2020, par Cellou Dalein Diallo et ses partis alliés de l'ANAD ?

Interrogé par Africaguinee.com cet après-midi, le porte-parole de la police a insinué que l'appel de l'opposition a été tellement ignoré par les populations de la capitale Conakry et de l’intérieur du pays, que pratiquement, il n’y a pas de bilan particulier à faire de cette journée.

«Il n’y a pas de bilan parce qu’il n’y a pas eu de manifestations. Partout c’est le calme qui règne, les gens ne sont pas sortis. Par endroit, des citoyens ont tenté de mettre 2 ou 3 cailloux par-ci, par-là mais que les policiers sont venus ramasser. C’est tout. C’est aussi calme qu’un jour ordinaire », a-t-il déclaré.

L'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l'Alliance Nationale pour l'Alternance Démocratique (ANAD) avaient appelé à une manifestation, ce mercredi 25 novembre 2020, sur toute l'étendue du territoire national pour "revendiquer la vérité des urnes, la justice pour ceux qui ont perdu la vie et la libération des prisonniers politiques”.

Mais à la veille de cette manifestation, le gouvernement a pris une décision suspendant toutes les mobilisations de masse dans le pays à cause de la Covid19 alors le taux de cas de positivité est passé de 5 à plus 10% avec plus de 80% de cas asymptomatiques.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 669 91 93 06

 

Créé le Mercredi 25 novembre 2020 à 16:30