Logements sociaux : Le gouvernement soulage deux familles "indigentes" à Kassa…

Logements sociaux
Cérémonie de la pose de première pierre pour la construction de logements sociaux à Kassa
Cérémonie de la pose de première pierre pour la construction de logements sociaux à Kassa

KASSA-Les autorités guinéennes ont lancé ce jeudi 19 novembre 2020, un projet de construction de logements sociaux dans la sous-préfecture de Kassa, située aux larges de Conakry. Pour cette première phase, deux familles démunies bénéficieront d'un toit modeste. Cette initiative entre dans le cadre du programme lancé par le chef de l’Etat guinéen qui consiste à doter chaque citoyen d'un toit.

Le projet est appuyé par des bailleurs comme Afriland Fist Bank, la Banque Nationale d’Investissement et la Mairie de Kaloum. Ce projet permettra aussi de créer des emplois et des revenus pour les communautés locales. La cérémonie de pose de la première pierre a réuni les autorités locales, les banques partenaires, mais aussi les populations locales massivement mobilisées pour la circonstance.

Avant de remercier les banques partenaires, la Maire de la Commune de Kaloum qui a pris part à cette cérémonie, a formulé un vœu. « Nous vous remercions d’avoir pensé aux Iles de Loos. Les Iles de Loos représentent un bijou pour notre nation. Nous espérons que les trois années à venir les Iles de Loos seront la destination phare en Guinée », a laissé entendre Aminata Touré.

Le Sous-préfet des Iles de Loos qui a accueilli cette importante délégation a, au nom des populations insulaires, remercié le gouvernement et ses partenaires pour le financement de ce projet.

« Par le fruit de votre travail, vous avez voulu rendre justice à travers votre solidarité. Cette solidarité se manifeste aujourd’hui à Cassa par le fait que vous offrez aux deux familles les plus indigentes de notre sous-préfecture un toit. Que Dieu fasse que cette générosité vous soit retournée et que vos différentes entreprises en Guinée puissent prospérer », a formulé le Sous-préfet des Iles de Loos, Check Traoré.

De son côté, le PDG d’Afriland Fist Bank, l’un des bailleurs de ce projet a pris l’engagement auprès des insulaires, de tout mettre en œuvre avec l’appui la Mairie de Kaloum pour changer la physionomie de Kassa.

« Dans le plan du Pr Alpha Condé, il m’a dit que toutes les contrées de la Guinée doivent ressentir la prospérité, la renaissance et il faudra qu’on commence par Kassa notre belle île. La Maire et moi on va engager des actions pour changer la physionomie de cette contrée. Je suis heureux de voir toute la population venir me dire merci, soyez rassurés que nous serons avec vous », a promis Dr Paul K Fokam.

Le Directeur Général Adjoint de la Banque Nationale d’Investissement de Guinée a quant lui promis qu’ils continueront cette initiative au-delà même de la Guinée. « Nous nous donnons la main, nous participons à cette pose de première pierre qui ne sera pas la dernière, nous continuerons jusque dans les contrées les plus reculées de la Guinée. Nous sommes avec Dr Paul Fokam, nous pratiquons la volonté du Président de la République et pensons couvrir le territoire national et même l’Afrique », a annoncé Mohamed Lamine Bayo.

Dans la même optique, le Directeur Général d’Afriland Fist Bank a à son tour donné l’importance de ce projet pour la communauté. Selon, Guy Laurent Fondjo, les travaux de la construction de ces maisons seront être exclusivement réalisés par des ouvriers locaux.

« Ce sont des maisons qui vont être construites par les communautés locales, qui vont employer la main d’œuvre locale et qui vont utiliser le matériel local. Donc, on va lutter contre la pauvreté multidimensionnelle dans sa dimension accès au logement en utilisant une approche endogène, en s’appuyant sur les communautés. Donc à Kassa ce sont les jeunes de Kassa qui vont construire ces maisons, ce sont les techniciens de Kassa qui vont faire la plomberie et l’électricité. Donc on va générer des emplois et en même temps il y aura un transfert de compétence parce que ces jeunes et femmes de Kassa vont devenir également des entrepreneurs pour construire d’autres maisons à Kassa et dans d’autres villes de la Guinée », a expliqué Guy Laurent Fondjo.

Comment ces deux familles ont été choisies parmi toutes les autres qui vivent dans cette île ? Le Sous-préfet adjoint des Iles Loos a expliqué les critères qui ont permis à choisir la famille Sylla et Bangoura. D’après lui, l’extrême pauvreté a prévalu dans le choix.

« C’est après un travail collégial que les familles ont été retenues. La famille Sylla est choisie par rapport à l’état de santé du mari dû à l’hypertension. Ne pouvant plus travailler alors que la charge familiale est énorme avec six enfants (…) ça fait plus deux ans que la famille est menacée de rendre la maison qu’elle occupe. Quant à la famille Bangoura, Mama Yeli Bangoura est veuve depuis 2014, mère de six filles, cette dame se trouve aujourd’hui dans la pauvreté due aux multiples charges et de plus, elle vit presque sans toit. L’assistance à cette dame pourra redonner une nouvelle vie à cette famille », a expliqué Abou Samakè.

De retour de Kassa, Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Vendredi 20 novembre 2020 à 11:36