Guinée: Après la réaction de Macron, le FNDC demande des "sanctions ciblées"…

Politique
Des leaders du FNDC
Des leaders du FNDC

CONAKRY-La Coordination Nationale du FNDC vient de réagir suite à la position de l’État Français, exprimée par le Président Emmanuel Macron, sur l'élection présidentielle en Guinée.

S'insurgeant toujours contre ce qu'il qualifie de "coup d’État civil perpétré par Alpha Condé en Guinée", le FNDC félicite "cette franche prise de position des autorités françaises en faveur de l’alternance démocratique et le respect de la Constitution de notre paysé".

"Cette prise de position du Président Français vient de confirmer la justesse du combat que le Peuple de Guinée mène depuis avril 2019 pour le respect de l’ordre constitutionnel et la préservation des acquis démocratiques", a réagi cet après-midi le front anti troisième mandat.

En Guinée l'élection présidentielle du 18 octobre s'est soldée par la victoire étriquée du président Alpha Condé avec 59.50%. Cette victoire est contestée par l'opposition. Le FNDC qui avait déjà jugé cette élection "illégale et illégitime", appelle désormais les autres Etats démocratiques à se "désolidariser" du régime de Conakry.

"Avec des centaines de personnes tuées, blessées, torturées et emprisonnées pour imposer un troisième mandat illégitime et illégal, le FNDC invite tous les États attachés au respect des droits de l’Homme et aux valeurs démocratiques à se désolidariser du régime totalitaire instauré par Alpha Condé", ont-ils appelé.

Faisant suite à la résolution du Parlement Européen de février 2020, le FNDC demande également aux États de l’UE de prendre des "sanctions ciblées" contre des responsables politiques et des forces de défense et de sécurité impliqués dans les atrocités commises contre les populations civiles.

Le FNDC appelle le peuple de Guinée à l’union sacrée pour le retour à l’ordre constitutionnel en poursuivant le combat contre le troisième mandat d’Alpha Condé.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 20 novembre 2020 à 17:53