Violences postélectorales : tué par balle à Sonfonia, Boubacar Baldé a été inhumé…

Violences postélectorales en Guinée
Feu Boubacar Baldé
Feu Boubacar Baldé

CONAKRY-Tué par balle le 21 octobre dernier au quartier Sonfonia Gare 2, en marge des violences postélectorales, Boubacar Baldé "Soudaich", a été inhumé ce mercredi 18 novembre. Ce jeune sortant d'université âgé de 29 ans, avait une réputation d'être sage et non violent.

Sa disparition tragique plonge ses proches sous le choc. Dans la matinée de ce mercredi, c'est une foule immense qui a accompagné le défunt à sa dernière demeure. Il était le coordinateur du FNDC à Sonfonia Gare 2.  

Son papa Issagha Baldé s'en remet à Dieu, mais prévient qu'il ne pardonne pas les assassins. "Je m'en remets à la volonté de Dieu, je pardonne mon fils et prie Allah de le pardonner. Mais je ne pardonne pas ceux qui l'ont tué. Nous réglerons devant Dieu le jour du jugement dernier, ils paieront de leurs actes. Parce qu'ils l'ont tué à tort", confie le papa du défunt, encore sous le choc.

Il se souvient de la dernière conversation qu'il a eue avec son fils avant d'apprendre qu'il a été abattu.  "Lorsqu'on l'a tué, j'étais au village. Mais à l'approche des élections, je l'ai appelé au téléphone, pour lui dire de faire attention en cette période de tension électorale. Il n'était même pas dans un endroit où il y avait des troubles lorsqu'on a tiré sur lui. Dieu a voulu que ça moi qui l'inhume et pas le contraire. C'est triste, mais je m'en tiens à sa volonté. Ainsi il a décidé, mais je ne pardonnerai pas les tueurs de mon fils", indique M. tout de blanc vêtu.

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

 

Créé le Mercredi 18 novembre 2020 à 12:52