Opposants écroués: la défense passe à la vitesse supérieure…

Poursuites judiciaires contre des opposants
Ousmane Gaoual Diallo, Etienne Soropgui à leur arrivée à la DPJ
Ousmane Gaoual Diallo, Etienne Soropgui à leur arrivée à la DPJ

CONAKRY-Les avocats de Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui, n'ont pas dit leur dernier mot. Ils ont décidé d'attaquer la décision du juge qui a ordonné la détention de leurs clients.

La procédure d'urgence a été introduite ce mardi 17 novembre à la Cour d'Appel de Conakry. Par cette démarche, la défense attaque la procédure qui a conduit au placement de ses clients sous mandat de dépôt.

L'objectif de cette procédure d'urgence est d'amener le juge de la Cour d'Appel (juridiction de censure) à annuler tous les actes posés par le juge d'instruction de la première instance. Conséquemment d'ordonner la "remise en liberté" des détenus de manière immédiate.

Ousmane Gaoual Diallo et ses codétenus sont inculpés pour : ‘’détention et fabrication d’armes légères, d’association de malfaiteurs, de trouble à l’ordre public, pillage et destruction, de participation à un attroupement, de propos incitants à la violence’’.

Affaire à suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 17 novembre 2020 à 20:48