Le FNDC tranche : "Sékou Koundouno ne se rendra pas…"

Guinée
Sékou Koundouno et des leaders du FNDC
Sékou Koundouno et des leaders du FNDC

CONAKRY-Activement recherché par les services de police engagés par la Justice, l'activiste Sékou Koundouno ne se rendra pas aux autorités. C'est le FNDC, mouvement hétéroclite auquel il appartient qui a fait l'annonce, ce mardi 17 novembre 2020.

 

"En raison de ces dérives totalitaires et du refus d'exécution des mandats d'arrêt décernés contre le Commissaire Fabou Camara et le Commandant Mohamed Lamine Simakan, il est hors de question que notre camarade Sékou Koundouno, visé par les mêmes décisions de harcèlement judiciaire, se rende à une justice qui a choisi de servir un homme qui s'appelle Alpha Condé au détriment du peuple de Guinée", a tranché le FNDC.

Sékou Koundouno fait partie du groupe d'opposants que le procureur de Dixinn a cité récemment, les accusant d'avoir tenu des propos de nature à troubler la sécurité et l'ordre public. Alors que Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Etienne Soropogui et compagnie croupissent en prison, Sékou Koundouno reste "introuvable". Son camp dénonce une justice aux "ordres".

"Pendant que des familles des centaines de Guinéens tués pour perpétrer un coup d’État constitutionnel lui réclament désespérément, la justice renonce à sa véritable mission en devenant un instrument de consolidation d'un troisième mandat hypothétique et entaché de sang. Nous condamnons énergiquement cette vague de règlement de compte et l'incarcération arbitraire de leaders politiques sur la base d'allégations mensongères et complotistes", s'insurge le front de lutte contre le troisième mandat.

Le FNDC se dit également "scandalisé" par les décisions qu'il qualifie de "politiques" du Tribunal de Première instance de Dixinn, condamnant Saikou Yaya Diallo à un an de prison et ordonnant l'incarcération de plusieurs leaders politiques, ce lundi 16 novembre 2020.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 17 novembre 2020 à 11:17