Analyse commune de pays: Le Système des Nations-Unies a entamé les consultations…

Développent durable
Atelier de consultation pour l'analyse commune de pays
Atelier de consultation pour l'analyse commune de pays

CONAKRY-Le système des Nations-Unies en Guinée a organisé ce mardi, 17 novembre 2020, un atelier de consultation participative et inclusive avec les différents acteurs impliqués dans le cadre du processus de l’analyse commune pays (CCA). Deux rencontres ont eu lieu aujourd'hui avec les femmes et les jeunes dans un réceptif hôtelier de la place. Le but est d’avoir une compréhension commune des grands enjeux de développement en Guinée et le développement dans la mise en œuvre des ODD (objectif de développement durable).

Dans la première phase de cette journée de consultation, 50 femmes issues de la société civile, des partis politiques, des forces armées, de la police, de l’entrepreneuriat et du secteur agricole ont pris part à cette rencontre d'échange. Ensuite, il y a eu un second groupe de 50 jeunes venus du secteur privé, public, associatif et politique. Ces différents participants ont été répartis en des groupes de travail dans le but de faire une analyse des causes profondes, des faiblesses, menaces, ensuite formuler des recommandations pour surmonter les défis.

L'objectif de la consultation des différents acteurs du développement est de renforcer la coopération et le partenariat du Système des Nantions-Unies avec différents acteurs du développement autour de la nouvelle génération du Cadre de Coopération dès sa conception. En procédant à une analyse approfondie et multidimensionnelle des défis du développement, de leurs causes profondes et à une proposition de solutions innovantes et durables du futur Cadre de Coopération pour la mise en œuvre des priorités nationales et l'atteinte des Objectifs de développement durable en Guinée.

La voix aux différents acteurs dans ce processus et l'intégration de différentes analyses soulèvent souvent de nouvelles idées, identifient les obstacles et remettent en question les hypothèses sur les relations causales sous-jacentes à travers les dimensions interconnectées du développement dans le pays. Ainsi, cet exercice peut ouvrir un espace pour l'innovation et l'identification des opportunités d'apprentissage ciblées, de nouvelles technologies ou des partenaires non traditionnels. Ces consultations permettront de rendre le processus du CCA le plus participatif et inclusif possible dans l'esprit de ne laisser personne de côté.

Selon Mouna El JOUHARI KUEPPESRS, chargée de la coordination du développement (Senior) et de Planification Stratégique, à travers cette consultation, les nations veulent recueillir les avis des femmes leaders des secteurs différents en Guinée afin de relever des défis que les femmes connaissent au niveau du développement, au niveau des différentes thématiques qui concernent l’inclusion, la gouvernance, les violences faites aux femmes.

« Lors de cet atelier, on s’est mise en groupe pour expliquer les défis, menaces et les opportunités et aussi scruter des solutions innovantes pour améliorer la situation de la femme guinéenne afin qu’elle contribue au développement en Guinée. L’objectif, c’est de collecter toute les idées des femmes leaders afin de les intégrer dans notre analyse commune pays qui va former le cadre de coopération des Nations-Unies avec le gouvernement. Aussi, ça permettrait de donner des inputs au plan national de développement économique et social en Guinée afin de créer des programmes qui soient plus inclusifs, qui appuient plus la femme et qui renforce sa position dans la société afin qu’elle contribue mieux au développement » a expliqué Mouna El JOUHARI KUEPPESRS, chargée de la coordination du développement (Senior) et de Planification Stratégique et cheffe d’équipe du bureau du coordinateur Résident des Nations-Unies en Guinée.

 

Madame Binta Nabé, présidente de la plateforme nationale de Guinée pour les droits et la solidarité des femmes fait partie des participantes. Elle soutient que cette rencontre d’échange a permis aux femmes d’étaler les forces, faiblesses et menaces à leur niveau et surtout, faire des recommandations qui vont être ajoutées au document stratégique global qui sera prochainement élaboré dans le cadre de la coopération des Nations-Unies avec la Guinée.

« Lors de cette rencontre, il y a plusieurs catégories socioprofessionnelles, dont autres des agricultrices, opératrices économiques, des membres des forces de défense et de la société civile. Nous étions là dans le cadre de la planification des trente prochaines années des nation-unies sur les questions de développement économique et social » a-t-elle entamé.

Concernant les femmes, a-t-elle poursuivi, il était question de repérer les forces et les faiblesses, les opportunités, mais aussi les questions de développement dans le pays. "A ce titre, les questions ont concerné la gouvernance, les infrastructures, les services sociaux de base, le secteur économique mais aussi, l’autonomisation des femmes. La rencontre a permis d’obtenir des recommandations qui doivent être versées dans le document global", a-t-elle ajouté.

Parmi ces recommandations, elle a cité : l’élaboration des textes d’applications qui existent, la mise en place d’un organe régulateur où toutes les femmes peuvent converger, le partage et la définition des idées et les défendre, le renforcement des capacités des femmes et la vulgarisation des lois.

Les questions d’analyse dans chaque consultation devront permettre d’avoir des avis notamment sur les problèmes de développement, leurs causes profondes et les propositions de solutions etc. Une grille d’analyse, pour identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et menaces sera établie pour structurer les consultations et les discussions, selon les termes de référence pour les consultations des différents acteurs dans le cadre de l’analyse commune pays (CCA).

 Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le Mardi 17 novembre 2020 à 21:45