Grue immobilisée à Entag/ le colonel Touré parle : "Ce qui s’est passé…"

Conakry
Le Colonel Touré et la grue, photomontage Africaguinee.com
Le Colonel Touré et la grue, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY-Dans la journée du vendredi 13 novembre 2020, une scène "surréaliste" s’est produite à Entag Marché, dans la commune de Matoto. Des agents de la police routière ont embarqué un véhicule à bord de leur grue pour mauvais stationnement. Troublante coïncidence, l'engin s'est aussitôt éteint, tombant en panne sur place.

La scène a mobilisé une foule de badauds, chacun allant de son commentaire. Pour beaucoup, le propriétaire du véhicule a dû utiliser un "secret" pour immobiliser la grue. Africaguinee.com a interrogé la "victime" en question qui a expliqué ce qui s'est réellement passé. Ce Colonel à la retraite qui n'a pas voulu dévoiler son prénom, a indiqué que ce qui s'est passé relève du "pouvoir de Dieu". Il soutient n'avoir nullement fait usage d'une quelconque magie pour immobiliser la grue.

 « J'accompagnais mon épouse à la gare voiture de Kindia sise à Entag, pour qu'elle aille assister à l’inhumation d’un cousin qui est décédé la veille. Arrivé là-bas, j’ai garé ma voiture à un endroit où j’ai cru qu’on pouvait garer parce qu’il y avait au moins trois ou quatre véhicules devant moi. Je suis parti. A peine 5 à 10 minutes je suis revenu. J’ai trouvé qu’ils (les policiers, ndlr) étaient en train d’embarquer ma voiture. J’ai interpelé le monsieur et je me suis expliqué. Il a compris. Il m’a dit je vais vous livrer votre voiture. Mais au lieu de faire descendre ma voiture, à ma grande surprise, je l’ai vu faire marche arrière pour aller embarquer une autre voiture.

Quand je l'ai vu remorquer ce véhicule, j'ai dit : attendez, si vous remorquez cette voiture, comment vous pourrez faire descendre la mienne? Il m’a répondu : Ne vous en faites pas, on va faire descendre votre véhicule. Ils se sont arrêtés. Lorsqu'ils ont commencé à faire les manœuvres pour débarquer, ma voiture je suppose, en agissant sur les manettes, tout a lâché, ça ne répondait plus. Comme c’est des véhicules avec une certaine dose de pression pour soulever la grue, c’est cette pression qui a manqué à la machine. C’est ce que l’agent m’a dit, qu’il n’y avait pas de pression. Du coup, il n’arrivait pas à faire fonctionner la manette correctement afin de faire soulever ma voiture et la faire descendre. J’ai dit : Qu’est-ce qu’on va faire ? Il a dit qu’il faut qu’on patiente le temps qu'il appelle à leur base pour nous envoyer un véhicule de dépannage. J’étais là donc dans l’attente de ce véhicule de dépannage pour récupérer ma voiture. Malheureusement ils n’ont pas pu. Et les curieux sont venus, et chacun est parti de son commentaire », déclare Colonel Touré.

Il ajoute qu’on lui a même rapporté que des gens ont dit qu’on lui a proposé de l’argent afin qu’il utilise son ‘’secret’’ afin que la grue puisse faire descendre son engin, mais tout ça ne sont que des allégations non fondées.

« Moi je considère ça comme une panne technique qui a fait que mon véhicule n’est pas libéré à temps. C’est entretemps que le chef syndicat m’a pris et m’a envoyé dans son bureau et on est resté là-bas pendant une demi-heure. Je suis sorti, j’ai vu des gens qui me suppliaient pour qu’ils puissent avoir l’usage de leur machine, mais moi j’ai dit que je n'y suis pour rien. Je ne suis pas également fâché parce que le gars m’avait rassuré qu’il allait descendre ma voiture. J'ai ajouté que je prie Dieu pour que ma voiture soit libérée et que je présenterais mes excuses à toute personne qui se sentirait offensée par mon geste. De là, ils ont fait un cordon pour m’encadrer et je suis allé à la mosquée d’à côté pour faire la prière d’Asr. C’est par après qu’ils ont allé chercher ma voiture et m’ont toujours encadré jusqu’à la station Shell pour rejoindre ma voiture. Mais les gens ont raconté du n’importe quoi par la suite » a précisé le Colonel à la retraite. 

Pour lui, ce qui est arrivé n’est pas de la magie et ni encore de miraculeux. C’est peut-être une hasardeuse coïncidence. « Tout ce que je sais, c’est ma religion musulmane. Moi, le pouvoir auquel je crois c’est celui de Dieu » confie Colonel Touré, qui, nous précisons, n’a pas accepté de nous dire son prénom.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664-72-76-28 

Créé le Dimanche 15 novembre 2020 à 15:22

TAGS