Drame en méditerranée: un bébé guinéen de 6 mois meurt dans un naufrage…

Immigration clandestine
Crédit photo Open Arm
Crédit photo Open Arm

Onde de choc en pleine Méditerranée ! Un bébé guinéen âgé de six mois seulement a péri dans le naufrage d'un canot qui a fait six morts en mer au large des côtes libyennes.

Joseph c'est son nom. Le nourrisson n'a pas pu être réanimé par les secours, a rapporté Info migrant, un site spécialisé à l'immigration clandestine vers l'Europe. L'Open Arms, le seul navire humanitaire présent dans la zone, a en outre pu secourir plus de 260 migrants.

Le drame s'est produit ce mercredi 11 novembre. Les six victimes ont péri dans le naufrage de leur embarcation en Méditerranée, malgré l'intervention du navire humanitaire Open Arms. Parmi les victimes, se trouve un bébé de 6 mois, originaire de Guinée, prénommé Joseph. Le nourrisson est décédé en attendant les secours.

L'ONG a diffusé sur son compte Twitter des photos de son équipe médicale tentant en vain une intervention sur l’enfant. D’autres cas graves sont encore en attente de soins à bord. Les gardes-côtes italiens ont annoncé l'envoi d'un bateau de secours avec des médecins, en provenance de Lampedusa, pour évacuer les patients les plus urgents.

En un peu plus de 24 heures, l’Open Arms aura lancé trois opérations de sauvetage. La première a permis de secourir 88 personnes, la deuxième, une centaine, la troisième, une soixantaine. 

Le navire comptait donc - avant l'arrivée des gardes-côtes italiens - un total de 263 migrants à son bord.

Lors de la deuxième opération de secours, l’ONG espagnole avait tiré la sonnette d'alarme : "Nos secouristes sont dans l'eau cherchant à sauver environ 100 personnes", avait-elle écrit sur Twitter. "L’embarcation s'est brisée, voici ce qui se produit quand on abandonne des personnes en mer pendant des jours."

Les secouristes avaient dû se jeter à l'eau pour récupérer hommes, femmes et enfants tombés à la mer lorsque leur bateau pneumatique surchargé s'est disloqué au large de la ville libyenne de Sabratha. Les corps de cinq migrants noyés avaient été remontés à bord.

L'opération de mercredi démontre "la nécessité urgente de décréter des corridors humanitaires" entre le continent africain et l'Europe, a indiqué dans une vidéo postée sur Twitter le responsable d'Open Arms Italie, Riccardo Gatti.

L’Open Arms est le seul navire humanitaire en opération actuellement en Méditerranée, ceux des autres ONG étant retenus pour diverses raisons dans les ports italiens.

L'année 2020 est marquée par une recrudescence de la présence d'embarcations en Méditerranée centrale, route migratoire la plus meurtrière au monde pour les candidats à l'exil vers l'Europe venus pour l'essentiel de Libye et de la Tunisie voisine.

Plus de 20 000 migrants ont péri en sept ans, selon le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (UNHCR).

Avec Info Migrant

Créé le Jeudi 12 novembre 2020 à 22:56