Sierra-Léone : Sambégou Sow "simule" sa mort sur facebook pour arnaquer ses parents guinéens

Société
Les photos de Sambégou publiées sur le réseau social facebook
Les photos de Sambégou publiées sur le réseau social facebook

CONAKRY-Par ces temps qui courent, certains se montrent très imaginatifs pour gagner de l'argent. Quittes à arnaquer leurs propres parents en montant des scenarios incroyables qu'aucune âme sensée ne peut imaginer. Figurez-vous, un jeune guinéen n'a pas trouvé mieux que de "simuler" sa mort qu'il a fait annoncer via le réseau social Facebook par un de ses amis. Le but du stratagème était d'arnaquer ses parents.

Cette scène extraordinaire s’est produite le dimanche 1er novembre 2020 à Bo, une des régions de la Sierra-Leone. Sambégou Sow, un jeune guinéen âgé de 25 ans, a demandé à un de ses amis d’appeler ses propres parents pour leur annoncer sa mort. Pour faire marcher le complot crapuleux, il a demandé à ce dernier de publier ses photos sur Facebook en les taguant avec "RIP" (rest in peace), repose en paix.  La supercherie a bien marché tout au début.

La famille de Sambégou a été informée du "vrai-faux décès" via les réseaux. Elle s'est aussitôt mobilisée pour se présenter des condoléances. Après le choc et l'émotion, elle s'est mobilisée pour trouver des moyens pour récupérer le corps. Sambégou et son ami avaient un plan. Il consistait à appeler la famille pour lui demander 500 lions, somme qui était supposée être dépensée pour le rapatriement du corps de Smbégou vers Freetown. Mais la famille n'a pas accepté. Elle s'est arrangée à trouver un corbillard pour aller à Bo pour tenter de ramener le corps. Une fois sur place, les émissaires de la famille se sont rendus compte de la supercherie.

Interrogé par Africaguinee.com un proche du jeune Sambégou SOW explique: «C’est son ami qui a appelé la famille pour dire que Sambégou  est venu chez lui et qu'il est décédé par suite de maux de ventre et que son corps se trouve à la morgue de l’hôpital de Bo, une région située entre la frontière Sierra léonaise et Libérienne. Son ami a publié des photos sur les réseaux sociaux soi-disant que Sambegou est mort. La famille a vu ça. Tout le monde était sous le choc et nous avons fait la présentation des condoléances. On avait même fait des cotisations en Guinée et en Sierra-Léone

La supercherie dévoilée

En Sierra-Léone, la famille a cherché une ambulance pour aller récupérer le corps à l’hôpital où il a été déclaré mort. Arrivés sur les lieux, il n'y avait ni le corps, ni l'ami de Sambégou. On leur a signifié qu'aucun décès n'a signalé là-bas. Ils ont demandé aux responsables de l’hôpital, à la police aux autorités du quartier qui ont apporté un démenti. Lorsqu'ils ont appelé le numéro de celui qui se faisait passer pour l’ami de Sambegou, celui-ci a réclamé de 500 mille lions (environs 600 mille francs guinéens, ndlr). De tractations en tractions, la famille s’est rendue compte de la supercherie. En réalité, Sambégou n'était pas décédé, c'est un scenario monté de toute pièce. C'est comme que la délégation qui était venu récupérer le corps est rentrée à la maison. Arrivée, ils ont demandé à tout le monde d’arrêter de se présenter les condoléances.

Sambégou, c’est un petit très malhonnête. Il a détourné des gens avant de partir en Sierra-Léone. Il faisait taxi-moto en Guinée.  Il a volé une moto, il s’est caché pour partir là-bas. Sa mère et certains membres de la famille ne croyaient pas à sa mort », témoigne un frère du jeune Sambégou.

 

Bah Aїssatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 03 novembre 2020 à 20:39