QG de l’UFDG : Cellou remet pied dans ses bureaux…

Attaque du QG de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo visite les locaux de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo visite les locaux de l'UFDG

CONAKRY- "Assiégé" depuis plus de dix jours, le quartier général de l'union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a été finalement libéré. Sur les lieux, on constate assez de dégâts.

Plusieurs portes du bâtiment qui abrite les bureaux du principal parti d'opposition en Guinée sont défoncées, des serrures cassées, des vitres brisées. Dans certains bureaux, on a constaté que plusieurs documents sont éparpillés çà et là, des portes des armoires cassées. Le désordre est visible partout sur les lieux...comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Cellou Dalein Diallo a visité ce vendredi 30 octobre 2020 les locaux quasiment défigurés. En compagnie d'un de ses avocats plus un huissier de justice, l'ancien premier ministre était venu constater les dégâts suite à l'attaque de son QG. Après avoir fait le tour des bureaux, Cellou Dalein Diallo a affirmé que plusieurs documents de valeurs et des ordinateurs ont été emportés.

«Depuis mardi le 21 octobre 2020 ces bureaux étaient occupés, cette brigade mixte relève de la présidence qui comprend des gendarmes, des policiers et des bérets rouges. Ils sont venus en grand nombre, ils ont forcé le portail, ils ont forcé les portes des bureaux, et ont emporté des documents et des ordinateurs qui les intéressent sans aucune base légale. Ils sont allés au siège du parti, ils ont mené la même opération, ils ont détruit tous nos système de sonorisation et là-bas ils se sont installés à l’intérieur du bâtiment », a détaillé le leader de l’UFDG avant de revenir sur la levée du blocus dans ses bureaux.

« C’est hier à 21h que j’ai eu l’appel du ministre de la sécurité Damantang qui me dit qu’à partir de demain je peux accéder à mes bureaux. Je lui ai posé la question de savoir pourquoi tant de haine et de violence contre moi et pourquoi ces expéditions punitives dans mes locaux et dans mon domicile ? Bien entendu il n’avait pas de réponse, il m’a dit ‘’On en parlera plus tard monsieur le premier ministre », a-t-il raconté.

 

Cellou Dalein Diallo affirme qu’il est trop tôt pour estimer les pertes et les dégâts. « Il faut que chaque occupant du bureau vienne pour déterminer ce qui a été enlevé de son bureau parce que tous les vice-présidents et plusieurs autres responsables de l’UFDG ont pratiquement leurs bureaux ici. Mais l’huissier de justice et l’avocat sont là pour faire le constat et dresser un PV de la situation pour compléter les informations avec les occupants », a-t-il dit, annonçant qu'une plainte est formulée.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 30 octobre 2020 à 22:53