Affrontements meurtriers à Doko : Moussa Bayo tué par balle…

Siguiri

SIGUIRI-Au moins une personne a été tuée dans des affrontements entre deux villages voisins situés dans la sous-préfecture de Doko (Siguiri). C'est un conflit latent qui a viré au drame. Les villages Fanafanakô et Mansala se sont affrontés violemment, coûtant la vie à un citoyen et entraînant la saisie de plusieurs motos.

Ces affrontements ont commencé le jeudi 22 octobre 2020. Moussa Bayo, âgé de 36 ans, marié à 4 femmes a disparu. Après plusieurs jours de recherches, il a été retrouvé mort dans la journée de ce samedi 24 octobre 2020. Son corps portait des traces de balles et de blessures.

Interrogé par un journaliste d'Africaguinee.com, un membre de la Croix-Rouge de Doko explique l'origine du problème.

«C'est une histoire qui date de longtemps entre ces deux villages (Fanafanakô et Mansala). Il y a un domaine minier dont chacun se réclame propriétaire. Lors des affrontements, il y a plus d'une vingtaine de motos saisies. Donc le jeudi dernier les habitants des deux localités se sont affrontés, Moussa Bayo, un habitant de Fanafanakô a disparu. Informés, nous de la Croix-Rouge, nous nous sommes mis à la recherche du disparu. Finalement on a retrouvé le corps de Moussa Bayo sans vie en brousse. Mais il y avait cinq (5) trous de balles sur son corps et douze capsules de balles autour de lui. Directement on a informé l'autorité après le constat des médecins et gendarmes. L'autorité sous-préfectorale a restitué le corps à l'autorité locale. Ce soir on a constaté que les habitants de Fanafanakô sont entrain de fuir pour se réfugier dans les villages voisins craignant l'arrivée des gens de Mansala. Une vive tension règne entre eux, au moment où on quittait les lieux», a expliqué un responsable de la croix rouge locale.

À Noter que les habitants de Fanafanakô très remontés, portant le corps de la victime ont envahi le bloc administratif dans l'intention de le remettre au préfet. Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour calmer les manifestants. Le corps de Moussa Bayo a été admis à la morgue de l'hôpital préfectoral en attendant de trouver une suite favorable.

 

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 26 octobre 2020 à 9:42

TAGS