Violences postélectorales : Un policier et plusieurs manifestants tués à Conakry

Violences postélectorales
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Les violences continuent dans la banlieue de Conakry! Un policier a trouvé la mort à Bambéto ce mercredi 21 octobre 2020 dans les affrontements entre policiers et manifestants. L’information vient d’être confirmée par la Police. Selon les explications données par le porte-parole de la police que nous avons joint au téléphone, l’agent a été tué.

Pour l’heure, son identité n’a pas été dévoilée. Contacté par Africaguinee.com, le porte-parole de la police, Mamadou Camara accuse déjà les manifestants d’être les responsables de la mort de cet agent de la police.

« C’est une réalité. Puisque tout le monde est sur l’opération d’abord on essaye de voir peut-être dans l’après-midi on va donner son identité. Il a été assommé par les manifestants, par coups de cailloux sur le crâne », nous a confié le porte-parole de la police Mamadou Camara.

Selon toujours les informations, dans la matinée de ce mercredi 21 octobre 2020, il y a eu plusieurs morts dans des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants

On dénombre plus de trois (3) personnes abattues par balles à T8, deux autres à Wanindara  et plusieurs autres blessés par balles notamment à Koloma, Sonfonia, Hamdallaye, T8, Baïlobayah, Cosa, Bambéto…

Il faut signaler également que plusieurs PA (Point d'Appuis), installés le long de la route le prince, dans la commune de Ratoma ont été saccagés et incendiés par les manifestants.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

 

 

Créé le Mercredi 21 octobre 2020 à 15:35