Présidentielle 2020: "Notre victoire sera pleinement exercée...", prévient l'UFDG

Election présidentielle en Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONKARY- Alors qu'au moins trois personnes ont été tuées par "balles", ce lundi 19 octobre à Conakry, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dont le candidat Cellou Dalein Diallo, revendique la victoire au premier tour de l'élection présidentielle, vient de lancer un appel. A travers son porte-parole, Ousmane Gaoual Diallo, ce parti appelle ses partisans à la retenue et à ne pas céder à la provocation. Le directeur de la cellule de communication de l'UFDG assure que la "victoire que le peuple de Guinée a donnée à Cellou Dalein Diallo, sera exercée dans le cadre des lois de la République". Explications.

« Nous invitons l’ensemble des populations guinéennes qui à travers ce scrutin ont accordé leurs suffrages au Président de l’UFDG à ne pas répondre aux provocations, qu’ils viennent des militants des autres partis ou qu’ils viennent des forces des défenses et de sécurité. Nous rappelons que les militaires, les gendarmes et les policiers qui sont déployés pour la sécurisation des artères principales de Conakry ne sont pas nos ennemis, ne sont pas nos adversaires et qu’en conséquences ils peuvent être associés à la célébration de la démocratie dont ils sont les sentinelles les plus visibles. Nous invitons, les forces de défense et de sécurité à agir avec discernement pour éviter de plonger ce pays dans un bain de sang inutile.

Aux militants, aux sympathisants, aux citoyens qui sont en train de se réjouir sur les voies publiques à s’exprimer avec beaucoup plus de retenu pour éviter de tomber dans la provocation et les conséquences qui vont suivre. Cette victoire que le peuple de Guinée a donnée à Cellou Dalein Diallo, elle sera exercée dans le cadre des lois de la République et conformément aux résultats que nous avons obtenus dans la totalité des bureaux de vote sans aucune possibilité de contestation.

Aux militants du RPG arc-en-ciel et à son directoire de campagne, nous les invitons à ne pas tomber dans la surenchère verbale qui serait de nature à exacerber encore les tensions politiques et sociales dans ce pays. Durant 10 ans ils ont exercé les plus hautes fonctions de ce pays conformément aux résultats qu’ils estiment que les guinéens leur avaient consacré. Aujourd’hui ils leur revient la lourde responsabilité de reconnaitre la défaite de leur candidat et d’appeler les institutions républicaines à prêter allégeance au nouveau pouvoir qui sera installé conformément aux lois de la république ».

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 20 octobre 2020 à 10:58