Violences postélectorales: des boutiques pillées, le siège de l’UFDG saccagé à Macenta…

Election présidentielle en Guinée

CONAKRY-La Guinée se dirige-t-elle vers des lendemains incertains ? Alors qu'aucun moins un jeune a été tué par balle cet après-midi à Conakry, dans l'euphorie qui a suivi l'annonce de Cellou Dalein Diallo qui s'est autoproclamé vainqueur du scrutin présidentiel, dans certaines villes de l'intérieur du pays, la tension est montée d'un cran. C'est par exemple le cas à Macenta et N'Zérékoré, des villes cosmopolites situées dans la région forestière.

Plusieurs dégâts ont été enregistrés consécutivement aux scènes de liesses des partisans de l’UFDG sortis pour célébrer la victoire de leur candidat. Selon nos informations, plusieurs boutiques ont été pillées. Le siège de l’UFDG aurait aussi été saccagé, nous apprend-t-on. Au grand marché de Macenta, plusieurs boutiques ont été pillées. Des partisans de la mouvance présidentielle seraient sortis pour contester la victoire annoncée du leader de l'UFDG.

 « A l’heure où je vous parle-là, ils sont en train de lancer des cailloux. Ça ne va pas. Il y a des gens qui sont allés saccager le siège de l’UFDG. Plusieurs boutiques ont été pillées », nous a confié un citoyen de Macenta.

« Ça ne va pas ici. Ils ont cassé plusieurs boutiques ici. Ce sont les partisans de l’UFDG qui sont sortis pour dire qu’ils ont gagné alors que les résultats ne sont pas encore disponibles. Les gens du RPG aussi se sont levés. C’est ce problème qui est là », ajoute une autre citoyenne.

Interpellé sur le sujet, le maire de la commune urbaine a confié que des dispositions sont en train d’être prises pour éviter le pire. ‘’ J’ai eu des coups d’appel me disant que le siège de l’UFDG est saccagé. Il y a le marché aussi qui aurait été attaqué. J’ai appelé le préfet, j’ai appelé le commissaire central… ils ont pris toutes les dispositions. Il y a déjà une équipe mixte, la police et la gendarmerie qui est en train de sillonner à travers la ville’’, confie Enego Guilavogui, maire de la commune urbaine de Macenta.

Cet après-midi, Cellou Dalein Diallo s'est autoproclamé élu à l'élection présidentielle de dimanche 18 octobre. L'annonce de sa victoire a suscité la fête chez ses militants dans certaines villes de l'intérieur du pays.

Dans la commune urbaine de Kindia des militants de Cellou Dalein Diallo sont sortis dans la rue pour fêter la victoire de leur candidat à l'élection présidentielle alors que la centralisation est en cours à la commune urbaine de la ville. Tout est parti du quartier résidentiel Wondy de l'ancien locataire de la commune urbaine en passant par la gare routière et le grand marché de la ville. Jusqu'à la commune urbaine les militants en grand nombre ont célébré la victoire de leur candidat.

À Labé également, une foule compacte a envahi la rue dès après l'annonce du candidat de l'UFDG. Cette sortie massive des militants et sympathisants de l'UFDG fait suite à l'annonce de leur leader qui s'est déclaré vainqueur du scrutin. Ils sont des milliers à prendre les rues du centre-ville. Portant les effigies du parti, à moto, à pied et d'autres en voiture, ils arpentent les rues klaxonnant, criant à la victoire. Ils font le tour de la ville sans arrêt.

À Mamou également, les militants sont dans une démarche de célébration de la victoire annoncée par Cellou Dalein. Par contre dans les préfectures de Kankan, Siguiri et Faranah, aucune mouche n'a volé. Aucun signe de manifestation de réjouissance n'a été signalée pour l'instant. Le processus de centralisation des résultats se poursuit dans les CACV.

La coordination des correspondants d'Africaguinee.com

Créé le Lundi 19 octobre 2020 à 22:37