Présidentielle en Guinée: La CSCBC interpelle les acteurs politiques…

Election présidentielle en Guinée
Des membres de la Commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques (CSCBC)
Des membres de la Commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques (CSCBC)

CONAKRY- Inquiète de la montée de la tension sociopolitique à relent intercommunautaire à la veille du scrutin du 18 octobre 2020, la Commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques (CSCBC) a invité l'ensemble des acteurs du processus électoral à privilégier la paix à modérer le discours et à privilégier la paix. Au cours d’une conférence de presse ce vendredi 16 octobre 2020, la Commission a condamné les dérapages enregistrés pendant la campagne entraînant morts et pillages.

«Le directoire de la CsCBC note avec regret certains dérapages pendant la campagne électorale ce qui est contraire à l’esprit du code de bonne conduite des partis politiques et les condamne fermement", dénonce cette structure qui œuvre pour la paix.

Preuve de ces dérapages enregistrés au cours de la campagne, la CsCBC cite : la détérioration du climat politique entre acteurs politiques, mais également entre acteurs politiques et autorités publiques, le déroulement de la campagne sur fond de discours à relent ethnique et des violences physiques soldées par des cas de morts avec des dégâts matériels considérables.

"Il y a eu aussi des entraves au libre déroulement de la campagne électorale de certains candidats et représentants de candidats. C'est contraire à l'esprit du Code de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée. Des attaques personnelles et diffamatoires entre les candidats. L'implication de l'administration et l’utilisation des biens publics à des fins de campagne», a dénoncé Mamadou Diawara.

Face à cette situation, le directoire de la CSCBC invite les partis politiques au respect de code de bonne conduite avant, pendant et après les élections et recommande aux Partis politiques de créer les conditions devant permettre le renforcement d’un climat de confiance entre les acteurs politiques. Ce, conformément au Code  de bonne conduite des partis politiques en République de Guinée qui demande aux partis de promouvoir un esprit républicain par l’instauration  d'un climat de confiance entre les partis politiques d'une part et entre les autorités de l’autre.

L’ONG exhorte la CENI de renforcer la transparence autour des élections pour améliorer la confiance entre les partis politiques.

Bah Aïssatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

 

Créé le Samedi 17 octobre 2020 à 11:10

TAGS