José Maria Neves chef des observateurs de la Cédeao: " Que chaque candidat accepte…"

Election présidentielle en Guinée
Le Chef de la mission d’observation de la CEDEAO, José Maria Neves
Le Chef de la mission d’observation de la CEDEAO, José Maria Neves

CONAKRY-5 410 089 électeurs guinéens répartis dans 15 131 bureaux de vote sont appelés aux urnes ce dimanche 18 octobre pour départager douze candidats à l'élection présidentielle. Ce rendez-vous électoral majeur est suivi de près par la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

L'organisation sous-régionale dont la Guinée est membre a déployé 100 observateurs dont 16 agents techniques et statutaires sur toute l’étendue du territoire national. Ils ont été présentés ce vendredi 16 octobre 2020 dans un réceptif hôtelier de la place.

Le Chef de la mission d’observation de la CEDEAO s’est adressé à ces témoins venus des différents pays de la sous-région en leur rappelant la mission pour laquelle ils sont déployés en Guinée. L'Ancien premier ministre du Cap-Vert a aussi invité les candidats à respecter le verdict des urnes pour le bonheur du peuple de Guinée.

« Nous observateurs venus des différents Etats membres de la CEDEAO sommes ici en République de Guinée pour apporter notre pierre à l’édifice, servir le meilleur de nous-même de façon objective le déroulement du scrutin. Nul n’ignore les enjeux de ce scrutin, des nombreux obstacles traversés, les sacrifices consentis à tous les niveaux, national communautaire et international. Il est donc impératif que nous réussissions notre mission : celle d’assurer que cette élection soit transparente, libre et inclusive et qu’elle respecte les standards de la CEDEAO en la matière. Que chaque candidat accepte le verdict des urnes, si tel est le cas, il n’y aura ni vainqueur ni vaincu mais un seul gagnant : le peuple de Guinée », a expliqué José Maria Neves.

Le chef de la mission d'observation de la CEDEAO invite les observateurs au respect strict des principes de la CEDEAO sur cette élection.

« La CEDEAO souhaite que les observateurs identifiés et retenus se mettent effectivement au service de la communauté en observant toutes les phases du processus électoral jusqu’à la lecture de la déclaration préliminaire sur la base d’un rapport sur le déroulement du processus. Pendant cette mission vous devez respecter scrupuleusement les conseils sécuritaires, sanitaires et pratiques fournis par la CEDEAO », a ajouté Chef de la mission d’observation de la CEDEAO.

 

Pour sa part, le commissaire aux affaires politiques paix et sécurité de la CEDEAO a rappelé que les yeux de tout le monde entier sont tournés vers la Guinée le 18 octobre. Il souhaite donc que ce scrutin soit libre, transparente et paisible.

 

« Le 18 octobre 2020 tous les guinéens sont appelés à se présenter aux urnes pour voter. Et à cette occasion le monde entier aura les yeux tournés vers le pays afin de savoir l’issus du scrutin que tout le monde entier souhaite libre, transparent et paisible qui consacrera l’élection du prochain Président de la République de Guinée », a affirmé Général Francis A. BEHANZIN.

Il invite les observateurs à travailler pour l’ensemble de la communauté CEDEAO. « Chers experts des questions électorales, les parlementaires, les juristes, journalistes et membres de la société civile, la CEDEAO attend de vous de faire montre de professionnalisme, d’abnégation dans l’observation du déroulement du scrutin du 18 octobre 2020 et rendre compte de façon systématique sur la base du dispositif mis en place par la division électorale de la CEDEAO. Travaillons ensemble pour la Guinée en particulier et pour la région CEDEAO en général », a lancé le Général Francis A. BEHANZIN.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 16 octobre 2020 à 20:57