Echanges de tirs à Dubreka: "J'ai vu deux corps…", témoigne un citoyen

Armée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-Des échanges de tirs ont éclaté ce vendredi 16 octobre 2020 entre "mutins" et forces spéciales à Dubreka, non loin du kilomètre 5, a appris Africaguinee.com de sources concordantes.

Des éléments des forces spéciales, une unité d'élite de l'armée guinéenne ont affronté des militaires qui ont attaqué le camp militaire Samoreay (Kindia) la nuit dernière et qui a conduit à l'assassinat du commandant du camp.

Ces échanges de tirs ont provoqué une panique chez les citoyens. Joint par Africaguinee.com, un citoyen a fait un témoignage digne d'un film.

"Il y a eu des échanges de tirs entre les mutins venus de Kindia et les forces spéciales de Conakry. Il y a eu des morts, mais la situation a été maitrisée très tôt par les forces spéciales. Les mutins ont été désarmés, finalement ils ont repris le chemin.

Ces échanges de tirs ont provoqué une psychose au Kilomètre 5 ici à Dubreka, les gens ont fermé les boutiques, la circulation a été bloquée. Il y avait vraiment du brouhaha dans la ville. Les forces spéciales venues de Conakry étaient habillées d'une manière que les gens n'avaient jamais vu par là.

Il y a une bretelle qui quitte Kouria pour le kilomètre 5. Les forces spéciales ont été informées que les mutins devraient passer par là pour éviter la grande voie qui mène vers Coyah. Les deux camps ont emprunté cette bretelle, ils se sont rencontrés. C'est là-bas qu'il y a eu échange de tirs

Dans un des pickups de ces forces, il y avait deux corps qu'on a remorqués dedans. Mais maintenant le calme est revenu, les gens vaquent à leurs affaires. J'ai vu deux corps qui sont embarqués par les forces spéciales", a expliqué un citoyen basé dans la zone.

Les opérations de ratissage continuent sur le terrain, confie une source proche du ministère de la Défense. Selon nos informations les recherches se poursuivent sur le terrain.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 16 octobre 2020 à 19:10