Le grand imam parle : "On ne doit pas barrer la route à un parti politique…"

Campagne électorale
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry
Elhadj Mamadou Saliou Camara, grand imam de Conakry

KINDIA-Alors que les violences préélectorales ont fait plusieurs victimes dans le pays, le grand imam de Conakry Elhadj Mamadou Saliou Camara vient de prendre son bâton de pèlerin pour prêcher la paix. Le religieux qui a animé une conférence ce mercredi 14 octobre, dans la ville de Kindia, a appelé les guinéens à la paix, à la cohésion sociale en cette période électorale.

"Nous ne voulons que la paix dans cette élection, dans le patriotisme. Chacun de nous doit savoir que c’est un seul président qui va être élu par la grâce de Dieu. Parce que c’est Dieu qui donne le pouvoir. En tant que musulman je vous informe que chacun de nous a deux partis : le parti divin qui est notre grand parti qui est ALLAH. Ce parti ne connait ni peulh, ni Soussou, ni malinké, ni Toma, ni guerzé, ni arabe, ni français. Les musulmans sont des frères. Alors, quelque soit les difficultés, nous ne devons pas dévier les recommandations de Dieu le créateur qui nous a guidés vers la paix, qui aime la paix qui a nommé notre religion la paix.

Celui qui veut voter peut voter. Même moi j’ai mon candidat et mon grand frère Elhadj Mamadou a dit l’autre jour monsieur Alpha Condé c’est son président, je ne peux pas être contre lui. Mais en tant que chef religieux même si je suis avec lui, je ne fais pas une campagne pour lui. Les vrais chefs religieux ne font pas campagne pour un candidat politique à l’élection présidentielle. Car, les recommandations divines valent mieux que les recommandations politiques.

La politique passe, le pays reste tous ceux qui battent campagne vont passer mais la Guinée va rester. Donc gardons la fraternité qui est entre les guinéens. Celui qui a dit que la Guinée est une famille c’est bien vrai", a déclaré le grand imam de Conakry.

Elhadj Mamadou Saliou Camara invite les guinéens de rester calmes. « Je demande aux guinéens de rester calmes, chacun aime que son candidat soit élu. Donc avec ces mouvements, on ne peut pas se maitriser parfois. Nous ne devons pas barrer la route à un parti politique qui veut battre sa campagne. Ce n’est pas la campagne qui donne le pouvoir, c’est Dieu qui donne le pouvoir. Alors, laissez les gens faire leur campagne Dieu va donner le pouvoir à qui il veut. Donc gardez la paix, sauvegardez la paix et l’unité nationale. C’est tout ce que je demande aux guinéens. Je préfère la Guinée qu’un candidat. Moi l’unité nationale de la Guinée vaut mieux qu’un candidat politique qui va bientôt passer avec ses deux mandats. Mais la Guinée va rester. Le patriotisme des guinéens doit rester pour la souveraineté de la Guinée et le développement de ce beau pays », a lancé Elhadj Mamadou Saliou Camara.

Depuis Kindia, Chérif Keita

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Jeudi 15 octobre 2020 à 11:53