Conakry : l’Anies lance la phase 2 de la distribution des vivres aux ménages démunis

Publireportage
L’Anies lance la phase 2 de la distribution des vivres aux ménages démunis
L’Anies lance la phase 2 de la distribution des vivres aux ménages démunis

CONAKRY-Fidèle à son slogan «partager les richesses, réduire la pauvreté et aider les plus démunis», l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (Anies) a lancé à Conakry, ce mercredi 14 octobre 2020, la deuxième phase de son projet de distribution des vivres aux ménages les plus démunis.

C’est le site de Tombo dans la commune de Kaloum qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement. L'évènement a réuni les responsables de l'ANIES, de ses partenaires ainsi que de certaines familles bénéficiaires. A cette occasion, la direction générale adjointe de l’Anies a rappelé que l’objectif de son agence vise à améliorer les conditions de vie de personnes vulnérables.  

«Nous ne faisons pas seulement le don de vivres, vous avez aussi les transferts monétaires qui continuent. Il y a une ou deux semaines, on était à Matakan dans la sous-préfecture de Kaback à Forécariah où il y a eu un projet d’électrification solaire au niveau de ce district. Depuis plus de 60 ans, ces gens n’ont jamais connu la lumière. D’ailleurs, cette localité même n’est pas programmée dans le projet de l’électrification de notre pays dans les 25 années à venir. Mais, ils ont bénéficié de ce projet d’électrification solaire de l’Anies. L’entrepreneuriat aussi suivra. Partout où il y a le courant, les gens peuvent entreprendre quelque chose. Il y a maintenant, les jeunes qui font les charges de téléphones. Kaback étant une île où on pratique la pêche, cela permettra aux femmes de pouvoir conserver le poisson. Le centre de santé aussi pourra désormais conserver les médicaments. C’est vraiment un projet qui va dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables», a fait savoir Mme Aissata Daffé.

Pour exécuter son projet de distribution des vivres, l’Anies a sollicité l’expertise du Programme alimentaire mondiale (Pam). « Le Pam a été associé à cette opération par l’Anies vu l’expertise qu’il a dans la distribution générale et dans l’assistance directe aux bénéficiaires. C’est en cela, nous avons été associés. Le Pam aussi s’est fait accompagner par des partenaires de terrain dans les différentes communes de Conakry. Notre assistance a été un appui logistique. D’abord, nous recevons les vivres dans nos entrepôts que nous livrons ensuite dans les différentes communes. Nous sommes encore chargés de la distribution aux ménages bénéficiaires directs», a expliqué Youssouf Kaba chargé du projet de distribution des vivres de l’Anies au Pam.   

Ce programme de distribution est destiné à 25 mille bénéficiaires à Conakry pour 1500 tonnes de vivres composées de riz et d’huile. La ration pour chaque ménage est constituée d’un sac de riz de 50 kilogrammes et d’un bidon d’huile de 10 litres. A la première phase, plus de 12 mille ménages avait été assistés, plus de 50%.

Après avoir reçu sa ration, Aissata Maldine Touré, a donné ses impressions. «C’est un plaisir pour moi de recevoir ce sac de riz et ce bidon d’huile en cette période difficile. Je remercie l’Etat qui par cet acte vient de penser à nous. Ce don est venu au moment où ma famille en avait le plus besoin», a-t-elle témoigné.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel (+224 669 91 93 06

Créé le Mercredi 14 octobre 2020 à 19:28

TAGS