Mamby Camara, coordinateur du RPG en Haute Guinée "Ce qui a provoqué les violences à Kankan…"

Interview
Mamby Camara, le Coordinateur régional du RPG arc-en-ciel en Haute Guinée
Mamby Camara, le Coordinateur régional du RPG arc-en-ciel en Haute Guinée

KANKAN-Qu'est-ce qui a provoqué les violences ce dimanche 11 octobre 20 dans la ville de Kankan ? Pourquoi le cortège de Cellou Dalein Diallo a été bloqué à Tokounou ? Mamby Camara, le Coordinateur régional du RPG arc-en-ciel en Haute Guinée parle. Ce responsable régionale du parti au pouvoir appelle à retenu. Entretien exclusif!!!

AFRICAGUINEE.COM : Comment expliquez-vous ces violences survenus hier dans la ville de Kankan ?

MAMBY CAMARA : Tout est venu en réaction de ce qui s'est passé à Labé et à Dalaba, au foutah il y a quelques jours. En haute Guinée, les gens ont été frustrés par l'attaque dont la délégation du premier ministre a été la cible dans cette région. Très malheureusement, avant-hier les jeunes de Tokouno ont barré la route à Cellou Dalein Diallo, à 120 kilomètres de Kankan.

A Kankan ici, beaucoup de jeunes favorables à l'UFDG se sont attaqués aux boutiques de présumés militants du RPG. Cela a contribué à créer une confusion, mais nous avons réussi à calmer nos gens pour qu'il y ait l'apaisement parce que, nous n'avons pas les mêmes forces ici.

On accuse portant le RPG d'avoir instrumentalisé des jeunes pour bloquer la route au leader de l'UFDG. Qu'en dites-vous ?

Je le dis et le répète. Ce sont les conséquences de ce qui s'est passé à Labé. Ces actes n'ont pas plu aux habitants de la Haute Guinée. Si les jeunes de Tokouno ont barré la route à Cellou Dalein, nous était à Kankan à 120 kilomètres. On souhaitait que Cellou vienne faire son meeting à Kankan. Parce qu'il vienne ou pas, ça ne change rien à notre détermination.

Il se dit pourtant que des jeunes ont été embarqués à bord des bus pour aller uniquement bloquer le passage à Cellou à Tokounou…

Non, ce sont les jeunes de Tokounou qui ont barré la route. C'est une localité qui se trouve à 120 kilomètres de Kankan, la route est très mauvaise. On n'a pas besoin de déplacer des gens pour aller là-bas. Tout Tokounou est RPG.

Par rapport aux incidents survenus à Kankan plusieurs témoignages concordants indiquent que ce sont des militants du RPG qui pourchassaient ceux de l'UFDG…

C'est archi-faux ! Si c'était notre intention, si on voulait faire la chasse aux sorcières, c'est la moindre des choses. Mais on a toujours appelé au calme, à la retenue. Parce que de toutes les façons, que Cellou vienne à Kankan ou pas, ça ne change rien à notre détermination ici à Kankan et en Haute Guinée. Nous, on n'a jamais souhaité qu'on lui barre la route.

Hier j'ai reçu hier sept militants du RPG qui sont des commerçants dont les boutiques ont été saccagées, les marchandises bradées. Mais nous avons dit aux gens de ne pas se venger, de rester calme et serein. Des jeunes de l'UFDG ont brûlé des pneus à Mobile sur la route de Kouroussa, je l'ai vécu.

Avez-vous dressez un bilan de ces violences ?

Nous sommes en train de voir. Au fur et à mesure, nous sommes en train de recevoir les plaintes.

N'avez-vous échoué dans la sensibilisation de vos partisans quand on sait qu'il y avait eu d'autres incidents dans les semaines passées ?

Ça a toujours été notre préoccupation en tant que parti politique. Notre souci c'est de sensibiliser, toujours sensibiliser. Parce que de toutes les façons, quelque soit nos divergences, nous sommes tous des guinéens, il faut sensibiliser. C'est ce que nous prônons : la paix, la quiétude dans notre pays.

Nous appelons tout le monde de se calmer, d'accepter la retenue. Le 18 octobre, on va aller au vote, le peuple de Guinée va départager les 12 candidats.

Quelle est la situation qui prévaut sur le terrain ?

C'est l'accalmie, nous attendons l'arrivée du premier ministre.

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 12 octobre 2020 à 14:38