Présidentielle du 18 octobre : Dadis Camara a fait son "choix"…

Election présidentielle en Guinée
Moussa Dadis Camara
Moussa Dadis Camara

CONAKRY-Alors que son "ombre" plane sur la présidentielle du 18 octobre 20, Moussa Dadis Camara, qui vit en exil au Burkina Faso depuis dix ans, a fait son choix.

Le nom de l'ancien chef de la junte militaire de 2008, qui s'est emparée du pouvoir, à la mort de Lansana Conté, occupe une place prépondérante dans les discours de campagne. Depuis le passage de Cellou Dalein Diallo dans la région forestière, au cours duquel il a promis d'œuvrer pour le retour de Dadis Camara, s'il est élu, les langues de délient.  

Cette promesse du principal adversaire d'Alpha Condé a provoqué une onde de choc, surtout dans les rangs des soutiens du président sortant. Papa Koly Kourouma promet d'exhumer des archives pour montrer le rôle qu'aurait joué Cellou Dalein Diallo, dans le "malheur" qui est arrivé à l'enfant de Koulé.  Comment le capitaine Dadis Camara observe-t-il ce bras de fer ? Va donner des consignes de vote ?

Contacté par Africaguinee.com, l'ancien homme fort de Conakry a indiqué qu'il ne souhaite se mêler de ce qui se passe actuellement en Guinée. En ce moment "très critique de la situation sociopolitique du pays", Dadis Camara opte pour le silence. 

"Mon statut ne peut pas me permettre de donner un point de vue sur un sujet concernant la politique. Loin d'un refus, mais ma position m'oblige", a-t-il tranché.

En clair, il ne donnera aucune consigne de vote. Dadis Camara reste très populaire et surtout influent en Guinée forestière d'où il est originaire. Après la région de Kankan et la zone spéciale de Conakry, c'est la région qui regorge le plus grand pourcentage d'électeurs. Cet électorat est vivement convoité par les différents candidats en lice.

Focus Africguinee.com

Créé le Dimanche 11 octobre 2020 à 12:27