Cellou Dalein durcit le ton : "Si Alpha veut la guerre, il l'aura…"

Election présidentielle
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Candidat à l'élection présidentielle du 18 octobre, l'opposant Cellou Dalein Diallo a durci le ton, ce samedi 26 septembre 2020. Le leader de l'UFDG a mis en garde contre toute éventuelle mascarade électorale.

A l’occasion de la signature d’un protocole d’alliance avec près de 40 partis politiques et plus 500 mouvements et associations, l'ancien premier ministre a été ferme.

"En 2010, c'est par la ruse et la fraude qu'il a été proclamé vainqueur. C'est parce que nous sommes attachés à la paix que nous avions accepté ce hold-up d’une autre nature. Parce que le refus par l'UFDG d'accepter le verdict prononcé par la Cour suprême reviendrait à s'engager dans la rue. Des milliers de guinéens auraient perdu la vie.  Son premier et deuxième, nous l'avons fait cadeau. Maintenant, il faut qu'on soit d'accord sur une chose. Nous voulons être à Sekhoutourea (…) Parlant de ces élections, Alpha Condé parle déjà de guerre. Il faut qu'on s'y prépare. S'il veut voler notre victoire, nous nous battrons pour gagner. Et lorsque nous gagnerons, s'il essaie de nous voler, s'il veut la guerre,  il l'aura”, a prévenu Cellou Dalein Diallo.

A suivre…

Abdoul Malick Diallo 

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 669 91 9306

Créé le Samedi 26 septembre 2020 à 20:22