Utilisation des sirènes et gyrophares: la "mise au point" de Damantang...

Circulation routière
Damantang Albert Camara
Damantang Albert Camara

CONAKRY-Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile vient de faire une mise au point par rapport à l'utilisation des sirènes et gyrophares dans la circulation. Constatant avec "regret" que certains conducteurs des services publics mais aussi de particuliers non autorisés utilisent des gyrophares et des sirènes, Damantang Albert Camara rappelle que cela constitue une infraction. Le ministre de la sécurité prévient les contrevenants.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile constate avec regret l’utilisation abusive des gyrophares et des sirènes, non seulement par certains conducteurs des services publics mais aussi de particuliers non autorisés dans le seul but de se mettre en double file et éviter les embouteillages.

A cet effet, il rappelle à tous ces conducteurs de véhicules que cela constitue une infraction et un réel danger sur la voie publique, facteurs pouvant causer de graves accidents dans la circulation.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile rappelle l’interdiction formelle de cette pratique en application des dispositions pertinentes du Décret D/2016/146/PRG/SGG du 05 mai 2016 dont la teneur suit :

Les personnalités et services habilités à utiliser des sirènes et gyrophares sont :

1.   Le Président de la République

2.   Le Président de l’Assemblée Nationale

3.   Le Premier Ministre

4.   Le Ministre de la défense Nationale

5.   Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

6.   Le Chef d’Etat-major des Armées

7.   Le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, Directeur de la Justice Militaire

8.   Le Directeur Général de la Police Nationale

9.   Le Directeur Général des Douanes

10.  Les Ambulances

11.  Les véhicules de la Police Nationale, des véhicules de transport de détenus et de fonds.

En conséquence, tout contrevenant à cette réglementation, verra son véhicule immobilisé à la Fourrière suivi d’une amende.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile sait compter sur l’esprit civique de chacun et de tous.  

Damantang Albert CAMARA

 

Créé le Mardi 22 septembre 2020 à 13:49