Mali: Alpha Condé et ses pairs font une "exigence" au CNSP...

Mali Bamako
Des dirigeants de la CEDEAO
Des dirigeants de la CEDEAO

ACCRA-Les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ne veulent pas donner à la junte militaire malienne une grande marge de manœuvre dans la conduite de la transition.

Réunis ce mardi 15 septembre 20 à Accra, lors d'un mini-sommet axé sur la crise malienne,  les chefs d'Etat de l'organisation sous-régionale se sont montrés intransigeants vis-à-vis de la délégation des putschistes conduite par le colonel Assimi Goita.

Outre le fait d'avoir exigé la nomination dans un bref délai d'un président de la transition et d'un premier ministre civils, les leaders de la CEDEAO exigent aussi la dissolution du CNSP (conseil national pour le salut du peuple) dès après le démarrage de la transition, qui sera dirigée par un civil.

Prenant acte de la durée de la transition qui sera de 18 mois à compter de ce mardi 15 septembre, la CEDEAO maintient ses sanctions. Celles-ci ne seront levées qu'après la nomination du Président et du premier ministre de la transition.

Merci de lire ci-dessous le communiqué final qui a sanctionné la rencontre. 

 

Créé le Mercredi 16 septembre 2020 à 11:06