PCG : Ouverture de la 1ère session du nouveau Conseil d’Administration…

Santé
Ouverture de la première session du Conseil d’Administration de la Société Publique Anonyme, Pharmacie Centrale de Guinée
Ouverture de la première session du Conseil d’Administration de la Société Publique Anonyme, Pharmacie Centrale de Guinée

CONAKRY-La première session du Conseil d’Administration de la Société Publique Anonyme, Pharmacie Centrale de Guinée (PCG-S.A) a été ouverte ce mardi 15 septembre 2020, à son siège sis à Dixinn dans la Commune du même nom. L'évènement a réuni des responsables du ministère de la santé, ses services déconcentrés, mais aussi des partenaires techniques et financiers.

Pas de temps à perdre pour la nouvelle équipe composée de 11 membres. Dès après son installation, le nouveau Conseil d’Administration, a immédiatement débuté ses activités. Les défis sont énormes. La Guinée est confrontée à une crise sanitaire. A côté, il y a aussi la consommation et l’importation des ‘’faux médicaments’’ qui prennent de l'ampleur. C’est pourquoi dès l’ouverture de cette première session, le Président du Conseil d’Administration de la Pharmacie Centrale de Guinée s’est fixé des objectifs à atteindre.

« Ma priorité est de voir quel nouvel organigramme faut-il adopter pour les nouvelles activités de l’entreprise. Ensuite on sait qu’il y a toujours eu des problèmes de trésorerie mais cette fois l’Etat a fait de gros efforts. Maintenant, il faut que nous nous activions pour que ces efforts deviennent une réalité sur le terrain en améliorant la trésorerie de la Pharmacie Centrale de Guinée parce que le capital a augmenté. En plus, il y a un problème d’approvisionnement des structures à la base. Donc, il faut une logistique conséquente. La première logistique c’est le stockage. Donc, il faut que les travaux de la construction du nouvel entrepôt de Coyah soient finalisés pour que nous puissions respirer à plein poumons et augmenter nos capacités de stockage pour mieux couvrir les besoins », a énuméré Pr Aboubacar Sidiki Diakité

De son côté, le Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG-S.A) a expliqué dans son discours que l’installation de ce Conseil marque un départ vers le progrès de cette société. D’après Dr Moussa Konaté, la mise en place de ce Conseil d’Administration permettra d’orienter la Pharmacie Centrale de Guinée vers la production locale des médicaments.

« L’installation du conseil d’administration d’aujourd’hui marque un départ important de la marche de notre Centrale d'achat vers le progrès et la performance. Le Président Alpha Condé a bien voulu redonner à la Centrale toute sa dimension et toute sa valeur avec ce décret de la création de la nouvelle société PCG S.A. Cela permet à la Centrale d’avoir beaucoup plus de moyens de rendre les médicaments disponibles et de s’orienter également vers la production locale des médicaments pour que le coût des médicaments puisse devenir plus bas », a affirmé Dr Moussa Konaté.

Pour sa part, le représentant du Ministre de la santé à cette cérémonie a quant à lui salué cette initiative du Président Alpha Condé qui selon lui, vise à améliorer la gouvernance financière dans ce secteur.

« Dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance financière, le président de la république a bien voulu restructurer la Pharmacie Centrale de Guinée. D’Etablissement Public à caractère Administratif c’est devenu aujourd’hui une Société Publique Anonyme qui a l’exclusivité de la distribution de l’achat, de l’approvisionnement des structures sanitaires en produits de santé de qualité envers les populations », a expliqué le chef du cabinet du ministère de la santé, Yaghouba Barry.

Le chef de file des partenaires techniques et financiers de la Guinée a à son tour laissé entendre que cette évolution au niveau du statut de la pharmacie centrale de Guinée est un espoir pour tous les acteurs du secteur de la santé.

 « C’est un espoir dans la mesure où le médicament et les produits médicaux essentiels sont un des piliers du système de santé avec les ressources humaines et financières pour la délivrance de service de qualité et pour la prévention de la santé des populations. L’installation de cette nouvelle société anonyme pharmacie centrale de Guinée SA devrait améliorer la redevabilité et aussi la performance du système de santé guinéen pour l’atteinte des objectifs de la politique pharmaceutique nationale et du plan national du développement sanitaire de la Guinée », a expliqué le Pr George Alfred KI-ZERBO avant de faire part de ses attentes.

« C’est un enjeu au niveau global et c’est un enjeu au niveau de l’Union Africaine avec la résolution sur l’agence africaine du médicament que la Guinée est en voie de signer. Notre attente est que le cadre de régulation du secteur pharmaceutique soit renforcé en particulier la lutte contre les médicaments faux, falsifiés, contrefaits et de mauvaises qualités qui causent des milliers des pertes en vies humaines et des complications médicales à la population », a lancé le représentant de l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) en Guinée.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Mardi 15 septembre 2020 à 19:56

TAGS