Présidentielle du 18 octobre : l'UFDG n'est pas "d'accord" sur le fichier…

Election présidentielle en Guinée
Aliou Condé
Aliou Condé

CONAKKRY-La publication des statistiques finales du fichier électoral n'a pas permis de taire les controverses politiques. Au contraire, elle ravive les dissensions entre les partis en lice à l'élection présidentielle du 18 octobre. L'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), la deuxième force politique du pays a exprimé de vives réserves sur les chiffres annoncés par la CENI (commission électorale nationale indépendante).

Un regard synoptique des statistiques publiées par la CENI permet de constater que les bastions du président sortant Alpha Condé disposent du plus grand nombre d'électeurs. Aliou Condé, le secrétaire général de l'UFDG a émis des interrogations sur ces chiffres. Selon lui, le nombre d'électeurs a quadruplé dans certaines préfectures de la haute Guinée, en l'espace de dix ans. C'est le cas de Mandiana qui a aujourd'hui 203. 731 électeurs alors qu’en 2010, elle était à 84.367. Il dénonce un fait similaire Beyla. Selon lui, la classe politique s'était entendue dans le cadre du comité de suivi que l'audit du fichier devait être mené par les Nations-Unies, l'Union Européenne et l'OIF.  Mais en lieu et place de celles-ci, c'est la CEDEAO qui a été approchée pour piloter cet audit. Toute chose qu'il trouve "suspecte" et "anormale".

« Les chiffres que je viens d’entendre, il y a toujours des disparités régionales qui posent des interrogations. J’ai toujours dit que les chiffres, c’est quelque chose de magique puisque vous ne pouvez pas tripatouiller comme vous voulez. Je vais vous donner deux exemples : Vous avez le cas de Mandiana, qui se trouve aujourd'hui à 203.731 électeurs alors qu’en 2010 on était à 84.367 électeurs. Donc, en 10 ans, l'électorat de Mandiana a progressé 141,50%. Il faut qu’on nous dise d’où viennent ces électeurs. Es-ce qu’il y a une génération spontanée à Mandiana ? Qu’est ce qui se passe ? S’ils viennent dans les autres régions qui sont à côté de Mandiana, il faut constater alors que dans ces autres régions, les chiffres ont baissé, parce que c’est un jeu de population. Si ça monte par- là, il faut savoir que ça baissé quelque part. Il faut nous dire où ça a baissé ? Pourquoi une telle concentration à Mandiana et qu’est-ce qui justifie que les guinéens se retrouvent massivement du jour au lendemain à Mandiana ? Il faut qu’on l’explique. Le cas de Beyla c’est la même chose.  Il était de 221 mille électeurs, là ils ont fait un petit effort ramenant à 158.205 électeurs. Tout cela prouve qu’il y a encore des problèmes », a dénoncé Aliou Condé au cours de la troisième réunion du comité Inter-parties.

Il a également exprimé des inquiétudes sur la violation de la loi guinéenne sur l’affichage du fichier électoral.

« Ce qui est encore plus grave nous sommes aujourd’hui à 35 jours des élections, la loi guinéenne est claire : Lorsqu’on a fini de travailler avec le fichier, il doit être affiché pour permettre à tous les guinéens de voir s’ils figurent ou pas dans le fichier et de constater les erreurs. Et qu’on ait le temps de rectifier les erreurs. Mais on nous appelle aujourd’hui pour nous présenter le fichier en même temps l'émission des cartes électeurs. C’est quoi ça ? Es-ce que vous pouvez émettre les cartes électeurs alors que les guinéens n’ont pas eu le temps de voir s’ils sont dans le fichier ou pas. C’est ça qui nous oppose à la CENI, ces façons de faire. Elle considère que le fichier est un problème de la CENI alors que c’est un problème de tous les guinéens. Si vous allez vous ne trouvez pas votre carte d’électeur qu’est-ce qui vous dit que vous étiez déjà dans le fichier ? Voilà les problème », a martelé Aliou Condé. 

Selon les chiffres publiés ce lundi 14 septembre 2020, ce sont 5.410.089 électeurs qui vont voter le 18 octobre prochain. L'organe électoral rassure que l’assainissement du fichier électoral a été mené grâce à l’expertise apporté par les experts de la CEDEAO.

Nous reviendrons

 Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Lundi 14 septembre 2020 à 17:17