Aminata Sidibé : "Comment mon frère Mandjouf Mauro a vendu notre concession…"

Election présidentielle en Guinée
Madame Aminata Sidibé
Madame Aminata Sidibé

CONAKRY- C'est une histoire à dormir debout ! Un candidat qui sollicite les suffrages des guinéens le 18 octobre dans l'espoir de diriger les destinées de la Guinée pour les six prochaines années, est accusé dans une affaire plutôt embarrassante.

Le président de l’Alliance pour les forces du changement (AFC) Mandjouf Mauro Sidibé, candidat à l'élection présidentielle, est soupçonné par certains membres de sa famille, d’avoir revendu la concession familiale pour payer sa caution (les huit cent millions) afin de prendre part à la course au scrutin du 18 octobre.  

Selon Aminata Sidibé, sœur de Mandjou Mauro, le candidat de l’AFC a revendu un terrain appartenant à toute la famille sans n'en informer personne. Avant de procéder à la vente, M. Mandjou Mauro Sidibé aurait déclaré au chef de quartier Almamyah que toute sa famille est décédée. Une assertion qui est inexacte, selon ses sœurs.

  «La concession qui se trouve à Limanayah appartenait à notre grand-père. C’est une grande famille, répartie entre Kindia et Conakry. Notre grand-père avait deux femmes, l’une était à Kindia et la seconde au quartier Almanayah.  Maintenant, Mauro Sidibé a traduit notre cousin au tribunal pour séparer les concessions. Notre cousin va représenter la famille à Kindia et lui va représenter la famille ici. On a fait ça. On est resté là-bas, un jour, il est venu casser. Il a amené notre grande sœur à la gendarmerie. Ils ont fait trois jours à la gendarmerie. Après ils sont revenus à la maison et il a ensuite demandé à ma sœur de quitter, celle-ci lui a dit qu’elle ne quitte pas. Et par la suite ils ont fait le jugement, nous avons appris comme ça que la justice a donné raison à Mauro. Or, on a n’a pas été en justice avec lui.

Par la suite, il est venu construire des boutiques sur ce terrain. Nous on croyait que c’est pour la famille. Mais il a réparti les boutiques entre ses fils qui sont en France, il a vécu 24ans en Europe sans rien faire ici. Parce que nous nous sommes des femmes, il a détourné cette maison. J’étais là, lorsque le chef de quartier est venu m’informer que Mauro a vendu là-bas en disant qu’il n’a aucun membre de famille, que tout le monde est décédé. Moi je lui ai dit qu’il n’a pas raison, c’est notre frère, il n’a qu’à venir, on va s’assoir, mais c’est cela. Il ne parle avec personne.  Il a déjà dit que nous tous sommes décédés.

C’est à mon fort étonnement que j’ai vu que les boutiques qu’il avait construites ont été démolies aussi. Sans informer personne. Je suis même allée voir le président de la république pour cette affaire, il a demandé au ministre Bouréma Condé de régler cette affaire. Le ministre nous a appelés pour nous informer qu’il ne peut pas car Mauro a dépensé trop au tribunal. Quand ils ont cassé les boutiques, nous aussi avons saisi la mairesse de Kaloum pour qu’elle intervienne.

Moi-même c’est hier que j’ai appris qu’il s’est présenté comme candidat à l’élection présidentielle. Peut-être que c’est cet argent qu’il a utilisé. Mais je ne peux pas le dire avec exactitude que c’est argent qu’il a dépensé. Mais ce que nous voulons, qu’on nous aide dans ce litige pour ne pas qu’on perde parce que nous sommes que des femmes », plaide Aminata Sidibé.

Contacté par un journaliste d’Africaguinee.com, un conseillé communal de la mairie de Kaloum nous a confirmé la réception d’une plainte mettant en cause le candidat de l’Alliance pour les Forces du Changement dans un litige domanial. Néanmoins, selon cette source, la famille n’a pas directement mis en rapport cette affaire avec le payement de la caution du candidat. "La mairie a reçu la plainte il y a de cela presque un mois maintenant", a confirmé Mohamed Tais Touré.

Pour le moment, toutes nos tentatives pour joindre M. Mandjouf Mauro Sidibé, pour recueillir sa version des faits sont restées vaines.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

 

Créé le Vendredi 11 septembre 2020 à 20:08

TAGS