FNDC : L'UFDG, le PADES et Cie exclus du mouvement anti troisième mandat...

Lutte contre le troisième mandat
Des leaders du FNDC
Des leaders du FNDC

CONAKRY-Le front national pour la défense de la Constitution (FNDC) annonce le déclenchement de la phase décisive de sa lutte contre le troisième mandat. Réunis en plénière ce mercredi 9 septembre 2020, les adversaires d'Alpha Condé ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leur combat contre le 3ème mandat.

Le FNDC a aussi affirmé avoir pris acte de la décision de certains partis politiques de s'engager dans la course à l'élection présidentielle. De cette décision, découle désormais leur auto-exclusion du mouvement. Tous ces partis d'ailleurs n'ont pas pris part à la réunion de ce mercredi. Merci de lire dans cette déclaration, les décisions fortes prises par le mouvement anti-troisième mandat.

Dans la lutte pour la défense des fragiles acquis démocratiques réalisés au prix d’innombrables sacrifices, les aspirations légitimes de notre Peuple se caractérisent par la quête d’un bien-être équitablement partagé, de la justice et de la paix sociales ainsi que de la cohésion nationale, à travers une gouvernance fondée sur la vertu et le strict respect de nos lois et de l’intérêt général.

Malheureusement, ces acquis et les nobles aspirations du Peuple, continuent d’être détournés par une classe dirigeante corrompue et égoïste qui recourt à la répression et à la violence pour pérenniser un mode de gouvernance à contre-courant de la marche de monde.

Sous la houlette du FNDC la quasi-unanimité des guinéens sont mobilisés depuis 17 mois, à l’intérieur et dans la diaspora, pour sauver l’ordre constitutionnel normal, du coup d’état civil en cours d’exécution contre la volonté du Peuple, qui demeure attaché aux principes démocratiques et de l’Etat de droit, que certains veulent spolier à des fins égoïstes quel qu’en soit le prix.

Notre Pays rentre dans une phase décisive du combat du Peuple héroïque de Guinée, car l’échéance électorale annoncée pour le 18 octobre 2020, aussi légale qu’elle soit, est encore une fois délégitimée et instrumentalisée en vue d’un blanchissement pure et simple du Coup d’État civil sous le maquillage d’élection présidentielle.

Au regard de l’amalgame et de la confusion qui seront sciemment entretenus dans ce nouveau contexte pour brouiller les vrais sujets et distraire les braves populations des véritables enjeux de notre lutte, qui doit être poursuivie sans relâche et plus que par le passé, le FNDC appelle tous ses membres, ses responsables à tous les niveaux et ses sympathisants à la vigilance et au discernement ; pour que nul ne se trompe ni de combat ni de cible.

Le FNDC prend acte de la décision de certains partis politiques membres du Mouvement qui ont choisi de prendre part à la présidentielle prévue le 18 octobre prochain. De cette décision, découle naturellement leur retrait volontaire du mouvement, dont le FNDC prend tout aussi acte. Il en sera de même de toute entité qui s’illustrera dans la même direction.

Le FNDC réaffirme sa détermination à poursuivre son combat contre le troisième mandat afin d'instaurer une véritable culture d'alternance politique en Guinée.

Le FNDC appelle à plus d'engagement le peuple souverain de Guinée, ses structures membres en cohérence avec l'esprit de la lutte citoyenne que nous avons mené jusqu'ici pour empêcher que M. Alpha et son clan mafieux de s'éterniser illégalement au pouvoir.

Le FNDC félicite ses alliés politiques ainsi que toutes les autres entités membres qui ont clairement réaffirmé leur fidélité et détermination à la poursuite de la lutte contre le projet illégal et illégitime de troisième mandat afin d'honorer la mémoire des 93 morts ainsi que les centaines de personnes blessées et emprisonnées.

Il est important de rappeler que le combat du FNDC est un devoir pour tout citoyen guinéen épris de justice.

C'est pourquoi, nous appelons à l'unité du peuple de Guinée et à plus d’engagement pour exiger le départ de M. Alpha Condé en vue le triomphe de la démocratie et de l’État de droit en Guinée.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 09 septembre 2020

Créé le Mercredi 09 septembre 2020 à 17:16