Présidentielle en Guinée : Ce que recommande la Cédeao…

Election du 18 octobre
Mahamadou ISSOUFOU président sortant de la CEDEAO et Nana AKUFO ADDO
Mahamadou ISSOUFOU président sortant de la CEDEAO et Nana AKUFO ADDO

ABUJA-La CEDEAO (communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) qui observe de près les derniers développements de l'actualité politique en Guinée, vient de faire des recommandations aux autorités guinéennes, par rapport à l'élection présidentielle, le 18 octobre 2020.

En marge du 57è sommet des chefs d'Etat tenu à NIAMEY au Niger ce lundi 07 septembre, la Cedeao a appelé le gouvernement guinéen à créer un environnement propice à la tenue d'élections pacifiques, inclusives et transparentes. L'organisation s'est toutefois abstenue de se prononcer ou de prendre une résolution sur le troisième mandat. 

"En ce qui concerne les prochaines élections présidentielles au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Ghana, en Guinée et au Niger, la Conférence note avec satisfaction que la plupart des États membres ayant des élections en 2020, en seraient à leur cinquième ou sixième cycle électoral. Cela constituerait un test important de l'engagement de la région en faveur de la consolidation démocratique.

lire aussi-Cédeao: Alpha Condé "boude" ses pairs sur fond de controverse liée au 3è mandat…

La Conférence appelle les États membres à créer un environnement propice à la tenue d'élections pacifiques, inclusives et transparentes. La Conférence appelle les acteurs politiques à respecter les Institutions et les lois régissant le processus électoral dans leurs pays respectifs", a recommandé la conférence des chefs d'Etat de la CEDEAO.

En Guinée, la présidentielle prévue le 18 octobre intervient dans un contexte politique tendu alors que Alpha Condé est candidat à un troisième mandat. Il affrontera dans les urnes son principal opposant Cellou Dalein Diallo, dont la candidature continue de susciter des controverses.

Face à ce climat tendu surtout à cause également du fichier électoral qui ne fait unanimité, la Conférence des chefs d'Etat instruit la Commission de la CEDEAO, à accompagner le pays dans le processus électoral. "La conférence charge la Commission de continuer à déployer une assistance technique destinée à renforcer l'intégrité du processus électoral dans la région", lit-on dans le communiqué final qui a sanctionné le sommet.

A suivre…

Africaguinee.com

 

 

Créé le Mardi 08 septembre 2020 à 15:49