Reprise des manifestations contre le 3è mandat : Ce qu'en disent les soutiens d'Alpha Condé…

Troisième mandat
Papa Koly Kourouma et Mouctar Diallo, membres de la CODECC
Papa Koly Kourouma et Mouctar Diallo, membres de la CODECC

CONAKRY-Alors que l'opposition annonce la reprise des manifestations de rue pour protester contre le troisième mandat, certains soutiens du président Alpha Condé ne voient pas d'un "mauvais œil" cette démarche.  Pour vue que celle-ci se fasse dans le "respect de la Loi".

"Les démarches de l'opposition sont tout à fait normales. On ne peut pas diaboliser la démarche de l'opposition. La démocratie est fondée sur la contradiction. Sans celle-ci, il n'y a pas de démocratie. C'est ici qu'on pense que quand l'opposition manifeste, dénonce, c'est une mauvaise chose. A mon avis, c'est tout à fait normal. C'est ce qui confère d'ailleurs à la démocratie sa valeur. J'estime que le FNDC est dans tous ses droits, si toutefois cela s'inscrit dans les normes. Parce qu'il y a des normes et des règles à respecter", a réagi Papa Koly Kourouma, l'un des leaders de la CODECC (coalition démocratique pour le changement dans la continuité).

Le mercredi 09 septembre 2020, le FNDC tiendra une rencontre décisive dont est l'objectif d'insuffler un nouvel élan au Mouvement.  Au cours de ladite rencontre, les opposants vont fixer les grandes orientations de la phase ultime de la lutte contre ce qu'ils qualifient le "projet illégal et illégitime de troisième mandat d'Alpha Condé".

Pour le ministre d'Etat Papa Koly Kourouma, si la loi est respectée, il ne verrait d'un mauvais œil l'engagement du FNDC.

"Si toute la législation en la matière est respectée, je ne vois pas pourquoi on verrait d'un mauvais œil l'engagement du FNDC à vouloir empêcher, comme ils veulent, si toutefois c'est de façon pacifique. En usant de tous les droits que leur confère la loi. Ce sont des adversaires politiques, mais pas des ennemis. Après les manifestations politiques, les déclarations, on se retrouve en famille et en amis", temporise le leader du parti GRUP.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 05 septembre 2020 à 16:18